Tunisie-Cameroun: Le staff technique des Lions mise sur Samuel Eto’o - Eto’o va-t-il cracher sur un quatrième Mondial ?

Alors qu’une certaine opinion estime que le goléador a déjà tourné la page de l’équipe nationale fanion depuis le 8 septembre dernier, l’encadrement technique, lui, dit compter sur le talent et l’expérience du «9» pour aller à la conquête du ticket qualificatif du Mondial brésilien de l’an prochain.

etoo-yaounde-2003-09-001-thn-475.jpg

Vers un retour de Samuel Eto’o avec les Lions indomptables ? Pour Martin Ndtoungou Mpilé cette question n’a pas visiblement sa place. Du moment où le capitaine de l’équipe nationale du Cameroun n’a jamais officiellement annoncé sa retraite. Par conséquent n’est jamais parti. Interrogé au soir du tirage au sort des barrages au Mondial 2014 par nos confrères de mboafootball.com, l’entraîneur adjoint des rois de la forêt persiste et signe : l’expédition tunisienne d’octobre prochain se fera avec le nouvel attaquant de Chelsea. C’est en tout cas le message clairement exprimé par le staff technique qui n’entend pas composer sans le quadruple ballon d’or dans son effectif. La preuve, « Eto’o est encore capitaine des Lions Indomptables, jusqu’à preuve du contraire.

Il n’a pas résilié son contrat de capitaine des Lions Indomptables. Il n’a pas fait une déclaration officielle de son retrait et c’est pourquoi j’ai dit que ce qui s’est passé dans le vestiaire est tenu secret et, en attendant que quelque chose s’officialise, nous considérons que rien n’est officiel », a expliqué l’ancien entraîneur des Lions juniors, avant de poursuivre : « Eto’o est toujours capitaine des Lions Indomptables et il sera convoqué pour le prochain match. C’est la position du staff pour le moment. » Il ne faut pas être sorcier ni un observateur particulièrement rigoureux pour comprendre que de l’avis de l’encadrement technique, Samuel Eto’o fait toujours partie du Onze national jusqu’à nouveau revirement.

A en croire Ndtoungou Mpilè, c’est l’esprit frondeur des Camerounais qui est à l’origine de la vraie fausse annonce de la retraite internationale de l’ancien interiste qui a fait le tour du monde, le temps d’un battement de cils. Cette volonté de nuire et de créer le sensationnel qui anime souvent le quotidien de ceux qui fréquentent la tanière. Le coach en profite pour mettre en garde les oiseaux de mauvais augure qui n’ont pour credo que de divulguer des ondes déstabilisatrices. « Il faut que les Camerounais soient un peu sérieux car même si vous réussissez à vous infiltrer dans le vestiaire des Lions, ce n’est pas l’occasion d’aller divulguer tout ce que vous avez suivi. Le vestiaire est sacré ! Vous pouvez avoir des informations à partir du vestiaire, mais il faut respecter le silence du vestiaire.Ceux qui divulguent les informations des vestiaires ne rendent pas service à l’équipe », conclut-il.

Procès Et le concerné lui-même, qu’en pense-t-il ?

Depuis le 08 septembre dernier, Eto’o est resté de marbre, esquivant la question de son vrai ou supposé départ des Lions. A Chelsea Tv, Bbc et à Canal+ Horizon où il a été reçu en guest ces douze derniers jours, le Pichichi a plutôt préféré parler de sa carrière professionnelle avec le club londonien avec lequel il rêve d’une vie en Blues. Christian TCHAPMI

Focal: Eto’o va-t-il cracher sur un quatrième Mondial ?

«Samuel Eto’o est un grand joueur et il serait mieux qu’il explique lui même les choses. C’est lui qui connaît sa décision », avait déclaré Finke après le match Cameroun-Libye. « Il a donné beaucoup au football et au Cameroun et c’est pourquoi il doit expliquer cela », avait-il ajouté, l’air un peu gêné de répondre à cette question. Eto’o n’avait pas assisté à la conférence d’après match pour confirmer ou nier sa retraite internationale ? Personne ne le saura peut être jamais. Mais il serait étonnant de voir l’ex-attaquant de Majorque, Barcelone et l’Inter raccrocher les crampons à 180 minutes de la qualification pour le Mondial brésilien qui serait une belle apothéose pour sa glorieuse carrière marquée par trois titres de Ligue des Champions d’Europe avec le FC Barcelone et l’Inter et deux Coupes d’Afrique des Champions.

Est-il vraiment prêt à bouder le quatrième Mondial de sa carrière ? Pas si sûr quand on sait que des stars de la trame de Zinedine Zidane, Luis Figo, David Beckam, Paolo Maldini n’ont jamais oublié le délice d’être compté parmi les footballeurs ayant entre autres palmarès plusieurs participations à une phase finale compétition aussi prestigieuse.

© Christian TCHAPMI | Le Messager

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau