Roger Milla, “que blatter vienne constater les dégâts »

D’après l’ancien Lion, Paul Biya a « donné le feu vert » pour la Can.

Roger milla 466x350

Pensez-vous que le Cameroun comblera les attentes de la mission de la Caf qui va bientôt séjourner dans notre pays ?

Le dossier du Cameroun a déjà été envoyé à la confédération africaine de football, mais je pense que le chef de l’Etat a déjà donné le feu vert pour que les stades soient achevés. Il ne faut pas seulement penser à la Can 2019, il ya la Coupe d’Afrique des dames que le Cameroun doit abriter en 2016 . Il faudra donc avoir au minimum quatre stades en 2016 et j’espère que d’ici là, le stade de Bafoussam sera terminé, ainsi que celui de Garoua, afin qu’avec ceux de Douala et Yaoundé rénovés, nous puissions organiser une belle Can

Issa Hayatou a-t-il quelque chose à y voir ?

Ce n’est pas parce que Issa Hayatou est président de la Caf que nous devons à tout prix organiser la Can. Nous aurions pu organiser la Can depuis très longtemps, c’est juste que plusieurs personnes avaient certainement peur de l’échec, un peu comme en 1972, mais je crois que tout est désormais fin prêt pour que nous organisions la Can et que nous puissions la gagner. Les stades vont être construits et je pense que beaucoup de choses seront améliorées d’ici 2019 : je parle des secteurs comme l’eau, l’électricité, les routes. Je pense aussi que Camair-co aura cinq ou six avions.

Vous attendez certainement beaucoup de la mission de Sepp Blatter, président de la Fifa, le mois prochain…

Oui, il faut que Sepp Blatter vienne constater les dégâts qu’il Ya dans notre football : il est à Zurich depuis des années , nous lui avons apporté une documentation consistante en ce qui les problèmes de notre football, mais cette documentation n’a pas été prise en compte. Personnellement, je lui ai apporté de la documentation en tant qu’ami, mais cette documentation n’a pas été prise en compte. Il est bien qu’il vienne lui-même voir tout ce qui est fait ici, qu’il aille par exemple au centre technique de la Fécafoot à Odza et qu’il voie lui-)même ce qui a été construit.

Vous allez discuter avec lui ?

Si l’opportunité m’est donnée je vais discuter avec lui et je pense que ce n’est pas seulement Roger Milla qui va discuter avec lui, mais le Cameroun tout entier, c’est le peuple qui souffre, c’est le peuple qui a besoin de savoir pourquoi la Fifa ne réagit pas.

© Le Jour : Ateba Biwolé

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau