Présidence de la Fécafoot: 250 millions d'Eto’o pour évincer Iya?

Une coalition regroupant MM. Abdouraman, Bell Joseph Antoine, David Mayebi, Roger Milla et Samuel Eto'o s'activerait afin d'éjecter le Président de son fauteuil. Délation, diffamation, réconciliation, monnayage des consciences, des pactes conclus si et là, tout est mis à contribution pour faire mordre la poussière à l'actuel Président de la Fécafoot. La fin justifiera les moyens.

etoo-moscow.jpg

Sauf changement de dernière minute, l'Assemblée générale de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot) se tient ce 23 mars 2013. Les résolutions de ces assises qui s'annoncent houleuses en raison de ce que M. Iya Mohammed, le Président sortant pourrait annoncer sa candidature pour un cinquième mandat, sont très attendues par l'immense majorité des Camerounais. Comme on peut le constater, l'élection à ce prestigieux charrie de nombreuses convoitises. Pour preuve, depuis plusieurs années, la gestion de M. Iya est fortement critiquée. De Bell Joseph Antoine à Samuel Eto'o en passant par David Mayebi, Jean Lambert Nang, Milla Roger (qui avait promis une marche au cas où) y compris le Président de l'Assemblée nationale, le très Honorable Cavaye Yegué Djibril, tous ont déversé leur animosité, leur bile sur le Président de la Fécafoot, allant parfois même jusqu'à bafouiller les civilités, alors que tous, ont été des proches du Président en exercice. Et le dernier passage à la Direction de la police judiciaire avait fini par convaincre mêmes les plus sceptiques que la descente aux enfers de M. Iya était arrivée.

250 MILLIONS POUR LA CAMPAGNE?

Même la courte dernière du Cameroun sur le Togo du 23 mars 2013 n'a rien changé aux aspirations des uns et des autres. Pour en découdre définitivement avec le Directeur Général de la Sodecoton, ses détracteurs n'ont trouvé mieux de créer une "coalition" en vue d'évincer M. Iya. C'est ainsi que le truculent David Mayebi et Bell Joseph qui se regardaient en chien de faïence depuis de nombreuses années, ont décidé de fumer le calumet de la paix pour faire bloc afin d'évincer le Président de la Fécafoot. La liste des pourfendeurs de M. Iya s'est enrichie avec l'entrée en scène de l'ancien Directeur de cabinet du Président de la Fécafoot. Il se susurre qu'un important pactole a été offert à Abdouraman Hamadou, afin qu'il dénonce toute la mauvaise gestion de son ex-patron. Celui qui, sur les plateaux des radios et de télévision soutenait bec et ongles M. Iya, a changé de vocation. Après avoir été "viré", il est resté dans un anonymat que seule l'Assemblée générale de ce jour est venue remettre sur la scène. Il n'y a qu'à lire l'interview accordée au quotidien Le Jour dans sa livraison du 25 mars 2013. Et chacun pourra en faire sa religion.

Roger Milla qui avait promis d'organiser des marches dans les rues de Yaoundé et Douala pour demander le départ de M. Iya n'a pas baissé les bras. Membre très influent de la coalition, l'Ambassadeur itinérant aurait promis de tout mettre en œuvre afin que le vent aille enfin dans un autre sens. Certains électeurs parmi quelques des Présidents de clubs ont été contactés. Des offres alléchantes leur ont été faites, car selon certaines sources, c'est parce qu'il achète les consciences à coût de millions, que le Président réussi, malgré tout ce qui lui est reproché, à obtenir la majorité des suffrages des électeurs. Pour évincer la tendance, Samuel Eto'o Fils aurait été appelé à la rescousse. Le capitaine des Lions indomptables aurait débloqué, selon des sources peu crédibles, la somme de 250 millions pour obtenir la tête de M. Iya. Cette somme devrait servir non seulement à meubler les diverses réunions organisées ici et là, à financer la campagne et tout ce que cela pourrait comporter surtout au niveau de la mobilisation dont la finalité est de parvenir à convaincre les électeurs qui ne sont pas acquis à la cause du Président sortant. Nous ne perdons rien à attendre, car tout peut arriver. Affaire à suivre.

Source: La Détente Libre

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau