MOUKANDJO : « LA VIE AU CAMEROUN EST PLUS COMPLIQUÉE QU’EN FRANCE »

 

Après 14 journées de Ligue 1, Benjamin Moukandjo trône en tête du classement des buteurs, avec 10 réalisations.

Afficher l'image d'origine
 

L’attaquant camerounais se paye même le luxe de devancer le Suédois Zlatan Ibrahimovic, auteur de 9 buts depuis le début de la saison. A 27 ans, le natif de Douala est en train de réaliser son meilleur exercice depuis le début de sa carrière. Benjamin Moukandjo n’a pas vécu une enfance simple. Quatrième d’une famille de cinq enfants, il grandit dans un environnement modeste. Son père, conseille financier, et sa mère, secrétaire au trésor public, ne comptaient pas leurs heures pour améliorer la qualité de vie du foyer.

« Mes parents se sont battus pour qu’on ne manque de rien, même si par moments c’était difficile. La vie au Cameroun est plus compliquée que celle en France », a-t-il récemment confié sur le site du FC Lorient.

C’est dans la Kadji Sport Academie que Moukandjo a fait ses débuts. Dans celle-ci sont également passés de prestigieux joueurs camerounais comme Rigobert Song, Carlos Kameni ou encore Modeste Mbami. « Benjamin est un futur Samuel Eto’o, estime Michel Kaham, le directeur de la KSA. Son style de jeu correspondant à l’attaquant du football moderne. Vif, incisif, technique, imprévisible, avec une pointe de vitesse qui surprend les gardiens de but. »

© afrique-sur7.fr : Arnaud Lapointe

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau