Match amical: Même la Tanzanie bat le Cameroun - Comment les Lions indomptables ont dribblé Jean Paul Akono

Par un communiqué parvenu à notre rédaction, le secrétaire général de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), Tombi A Roko Sidiki, explique à grand renfort d’arguments, l’indisponibilité de onze des 21 joueurs convoqués pour le match amical Tanzanie, qui s’est disputé hier mercredi à Dar Es Salam.

jean-paul-akono-0004-thn-475x34y.jpg

Tanzanie-Cameroun: Comment les Lions indomptables ont dribblé Jean Paul Akono

Par un communiqué parvenu à notre rédaction, le secrétaire général de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), Tombi A Roko Sidiki, explique à grand renfort d’arguments, l’indisponibilité de onze des 21 joueurs convoqués pour le match amical Tanzanie, qui s’est disputé hier mercredi à Dar Es Salam. Boycott, grogne, soupçons de crise, défections en cascade, désistements, indiscipline aggravée, absences injustifiées…

Les vocables se bousculent au portillon pour qualifier la longue liste de joueurs indisponibles pour le match amical qui a opposé hier à Dars Es Salam, la sélection Tanzanienne aux Lions indomptables. Attitude normale de la part des fans qui n’arrivent pas à comprendre comment sur 21 joueurs convoqués par le sélectionneur Jean Paul Akono, seuls 12 ont pu répondre à l’appel. C’est à croire que tous ces footballeurs professionnels s’étaient passé le mot. Du jamais vu dans l’histoire de la sélection fanion. Face à cette pluie d’indisponibilité, la Fécafoot, sous la plume de Tombi à Roko, a rendu publique un communiqué signé du 05 février 2013.

Objectif de cette sortie musclée : présenter avec force et détails les raisons de l’absence de chacun des 11 fauves. Entre curiosité, surprise et relents d’insubordination, ces explications énoncées par le Sg traduit une espèce de bouderie collective. L’on apprend par exemple que Charles Itandje n’a pu faire le déplacement de la Tanzanie à cause d’un changement de club survenu en fin de semaine dernière. « Son billet d’avion n’a été transmis à son nouveau club Paok Salonique, par son ancien club, que le 4 février 2013 alors que son départ de Grèce était prévu pour le 02 février 2013. La partie tanzanienne a signifié son incapacité à émettre un nouveau billet. La Fécafoot a envisagé l’émission d’un autre billet d’avion avec un départ le 5 février 2013 pour une arrivée à Dar-Es-Salaam à 03h du matin. Le staff technique a préféré ne pas soumettre le joueur à ce périple », explique Tombi à Roko.

Un cas plutôt différent de celui de Nicolas Nkoulou dont le billet d’avion avait été émis par la partie tanzanienne pour un départ de Marseille dimanche à 9h50. Or, le joueur disputait un match de championnat ce soir-là. Il lui a été donc signifié que des dispositions sont prises pour rattraper la situation. D’ailleurs, précise le Sg, « un nouveau billet a été émis le lundi à 13h pour un départ de Marseille à 17h55 et transmis directement par le Team Manager dans la boite email du joueur. Le joueur est resté injoignable sur son téléphone portable qui sonnait dans le vide. C’est à 18h30 que le directeur sportif de l’Olympique de Marseille signifiera au Team manager des Lions au téléphone que le joueur n’aurait pas reçu son billet d’avion ».

Réglementation

Du même communiqué l’on apprend que c’est par un mail parvenu à la Fécafoot le 05 février dernier, que le conseil de Samuel Eto’o, Me Florian Mbayen Hegba, a fait suivre une correspondance du capitaine de la sélection nationale. Dans celle-ci, le quadruple ballon d’or indique que son club a régulièrement informé les autorités concernées de la blessure qui rend impossible sa présence à ladite convocation. C’est à cet effet qu’il a proposé une visioconférence avec le staff médical des Lions Indomptables pour constater sa blessure afin de se conformer à la règlementation. Et d’ajouter que si cette option est inopérante, il est « disposé en cas de besoin à prendre à sa charge les frais de déplacements du médecin de la sélection nationale pour Moscou afin que ce constat soit fait ». Seulement, précise Tombi, « jusqu’à 19h mardi 05 février, aucune correspondance d’Anzhi Makhatchkala en rapport avec la blessure d’Eto’o n’était parvenue à la Fécafoot ». Au regard de ce qui précède, d’aucuns pourraient parler de caprice de star. Le Pichichi étant coutumier du fait.

A l’image de Jean Armel Kana-Biyick dont aucune nouvelle n’a été donné sur les raisons de l’absence du joueur. Que ce soit par lui ou son club. Idem pour Achille Emana dont son billet a été émis au départ de Paris le dimanche 03 février 2013 à sa demande. L’ancien Toulousain a pris le vol Paris-Amsterdam en compagnie de Vincent Aboubakar, Sylvain Monkam, le préparateur physique et Rigobert Song. Or, « a Amsterdam où était prévue une escale d’une heure, les joueurs vont se méprendre sur leur terminal d’embarquement différent de celui des encadreurs, qui eux transitaient par Nairobi. Les deux joueurs avaient un vol direct pour Dar-es-Salaam. Ayant manqué le vol, les joueurs seront priés d’attendre sur place qu’une solution soit trouvée. Ce que fera Vincent Aboubakar. Achille Emana décidera de repartir sur Paris. Lundi 04 février, un billet sera émis pour lui au départ de Paris mais le joueur indiquera qu’il ne fera pas le voyage parce que son nouvel itinéraire est trop long », peut-on lire. Et Jean II Makoun alors ? Tombi à Roko explique que dans la matinée du dimanche 03 février 2013, il a adressé un mail au Team Manager pour lui signifier qu’il ne ferait pas le voyage à l’heure prévue parce que ne parvenant pas à marcher et devant passer des examens médicaux suite à un coup reçu à la hanche au cours du match disputé avec son club. Le milieu de terrain du Stade Rennais « indiquera que le staff sera tenu au courant de l’évolution de sa situation sanitaire et de sa disponibilité. Le joueur et même son club n’ont pas donné de nouvelles depuis lors ».

Troubles digestifs

A côté de ces curieux désistements vient se greffer ceux qui ont fourni les pièces justificatives de leurs absences. C’est le cas de Joël Matip dont une correspondance signée du médecin de son club et parvenue à la fédération indique que le joueur est indisponible pour des raisons de santé. Le milieu de Schalke 04 souffrirait de troubles digestifs. Alexandre Song, lui, a fait parvenir par voie de mail le 2 février à la Fécafoot un courrier auquel sont joints des radios du genou indiquant l’indisponibilité du joueur. Pareil pour Landry Nguemo qui a joint à sa correspondance, un certificat médical indiquant un arrêt de travail pour 15 jours à compter du 1er février. Quant à Benoît Angbwa, il aurait informé Rigobert Song et Jean Paul Akono des problèmes administratifs, relatifs au renouvellement de son titre de séjour en Russie, qui ne lui permettaient pas de rejoindre la sélection. N’est-ce pas venu le temps pour la Fécafoot de convoquer le Code disciplinaire des Lions indomptables? On ne perd rien à attendre.

© Christian TCHAPMI | Le Messager

Commentaires (1)

1. Bernis (site web) 09/02/2013

Si 11 Joueurs sur 21 desistent il ya surement un problème.
Peut-etre faudrait-on appliquer des dispositions disciplinaires, mais je pense que le problème est plus profond.
Tant que la FECAFOOT ne va pas se défaire de ses anciens tels Iya, on aura toujours a faire à ce genre de cas.
Cordialement,

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/02/2013