LIONS INDOMPTABLES : UN CHANTIER IMMENSE

Volker finke conf presse 13 11 2013 04 ns 602

La défaite de mercredi dernier à Leiria face au Portugal a permis de mettre en lumière les carences de l’équipe.

Déconcentration et suffisance. Voilà les mots qui reviennent le plus souvent au sein de la tanière depuis la lourde défaite des Lions mercredi contre le Portugal à Leiria (5-1). Sans complaisance, les joueurs, encore sous le choc de ce que certains considèrent comme une raclée, sont unanimes sur le fait qu’ils n’ont pas été à la hauteur.

C’est d’autant plus frustrant que durant près d’une heure, le Cameroun a tenu la dragée haute à une des meilleurs équipes du monde. Mais voilà, il a suffi d’une erreur, une passe mal négociée à l’entrée de la surface de réparation entre Aurélien Chedjou et Alexandre Song à la 66e pour que le match bascule et que les Lions perdent totalement pied. C’est d’ailleurs là le constat le plus alarmant de cette défaite : qu’une équipe, qui va rencontrer le Mexique, la Croatie et le Brésil dans quelques mois, s’écroule à ce point en l’espace de dix minutes. Ce que n’arrive toujours pas à comprendre le sélectionneur Volker Finke. « A ce niveau, c’est inquiétant », estime-t-il. D’ailleurs, le deuxième but portugais lui reste toujours en travers de la gorge.

Encore dans l’euphorie de la qualification, les Lions ont été ramenés sur terre de la manière la plus brutale. De quoi rappeler le cauchemar du mondial américain avec le 6-1 encaissé face à la Russie au premier tour. On a clairement vu deux Cameroun au cours de cette rencontre.

Une équipe sans complexe mais brouillonne dans les finitions et pas assez audacieuse à l’avant. Et une autre dépassée physiquement à un moment et totalement débordée par les incursions de Coentrao et Ronaldo qui est devenu, avec son doublé mercredi, le meilleur buteur de la sélection lusitanienne avec 49 buts en 110 sélections. Sans oublier un manque de rigueur tactique en seconde période.

Dans tous les cas, l’objectif de ce match amical était de tester des associations, de voir les acquis dans la perspective du Mondial. Et c’est peut-être une bonne chose que ce soit arrivé maintenant pour montrer l’immensité de la tâche pour être au niveau. Volker Finke a visiblement déjà une idée de son équipe-type et il a clairement vu quelles associations ne marchent pas.

Il serait quand même difficile de juger l’équipe sur un match amical dont l’idée était de faire tourner l’effectif. Mais comme l’a dit le capitaine Samuel Eto’o dans les vestiaires après le match, « il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. On a perdu mais ce n’est pas encore la Coupe du monde. On a vu le chemin qu’il nous reste à parcourir ». Le staff est en tout cas déjà tourné vers le stage de l’équipe prévu en mai prochain en Autriche. Le Cameroun devrait notamment rencontrer la Macédoine et le Paraguay à cette occasion, avant l’Allemagne, autre équipe du Top ten, le 1er juin.

© Source : Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/03/2014