Lions Indomptables : Les cadres écartés, le selectionneur national Hugo Bross ne veut que du sang neuf.

Pour les matchs du 03 septembre comptant pour le dernier tour qualificatif de la Can 2012 contre la Gambie et du 06 septembre en amical contre le Gabon, le sélectionneur Hugo Broos veut donner du temps de jeu à certains joueurs. Il va aussi observer les nouveaux joueurs en vue des éliminatoires du Mondial Russie 2018 qui débutent en octobre prochain contre les Fennec d'Algérie.

 

Quel que soit le résultat du match Cameroun-Gambie, les Lions Indomptables du Cameroun sont déjà qualifiés pour la Can Gabon 2017. Il faut donc penser à l'avenir. Bien plus, le technicien belge s'efforce de mettre en application les recommandations du ministre des Sports et l'Education physique (Minsep). Les instructions de Pierre Bidoung Mpkatt consistent pour le sélectionneur de procéder au renouvellement progressif des effectifs tout en recherchant les résultats immédiats. Pour le Minsep, l'honneur du Cameroun en dépend.

C'est pour cette raison que le grand public va découvrir cette fois-ci dans les rangs des Lions Indomptables, des noms des joueurs locaux comme Moïse Pouaty (gardien de but de l'Union Sportive de Douala) ou encore Franck Boya (Apejes de Mfou).

Suivi

En réalité, lorsqu'on jette un regard sur la récente liste des 23 joueurs de Hugo Broos, on peut affirmer avec certains spécialistes du football que notre sélection nationale a choisi comme système de jeu basique 4 défenseurs, 3 milieux et 3 attaquants, même si la géométrie du milieu peut varier en fonction du coaching de l'entraineur. Selon nos informations, le gardien de but de l'Union de Douala évoqué plus haut avait été supervisé en même temps que Franck Boya, lors d'un match opposant notre sélection nationale des moins de 23 ans à l'équipe nationale du Maroc il y a quelques mois à Rabat.

L'équipe olympique conduite par l'entraineur Richard Towa, avait livré selon les observateurs, un match époustouflant au cours duquel ces deux joueurs avaient tiré leur épingle du jeu, d'où leur convocation. Il se dit également à la direction technique nationale de football du Cameroun, à propos du jeune Olivier Mbaizo (défenseur central de l'Union Sportive de Douala), que le coach belge l'avait supervisé au cours d'un match de la sélection nationale junior à Bafoussam. Ce jeune de moins de 20 ans aurait donc impressionné le coach par ses interceptions, ses tacles, ses relances et son jeu de tête.

Selon d'autres sources très proches du dossier de recrutement des locaux au sein de la sélection nationale fanion, on apprend que les défenseurs Mbimbe, Djettey et Ngwea sont dans le viseur du sélectionneur depuis leur prestation au Chan Rwanda 2016, compétitions nationales locales. Hugo Broos explique d'ailleurs que c'est la même logique qui a prévalu pour la convocation de Ngadeu, Djoum et Ndip Tambe qui évoluent dans les championnats en Europe.

Défection ?

L'on apprend également de la part de l'encadrement technique de notre sélection nationale fanion, que les frères Matip ont définitivement claqué la porte des Lions Indomptables.

« Je leur ai envoyé plus de 15 messages, ils n'ont jamais répondu à mes sollicitations, la balle est dans leur camp. Cela est également valable pour le gardien Idriss Carlos Kameni et pour les autres cadres... », indique Hugo Broos.

Et à propos de cadres, le patron des Lions fait des précisions sur la non convocation de Stefan Mbia, Henri Bedimo, Nicolas Nkoulou, Eyong Enow, Vincent Aboubakar et autres... «J'avais appelé chacun d'entre eux au téléphone pour leur explique que le Cameroun étant déjà qualifié pour la Can 2017, je n'avais plus besoin de les convoquer et en plus ce sont des joueurs que je connais déjà... »

Une nouvelle ère s'ouvre donc sur les Lions Indomptables du Cameroun. Il faut bâtir un groupe homogène, soudé, complémentaire avec des complicités entre joueurs. Les Lions doivent retrouver leur lustre d'antan.

Cameroun-online.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau