Lions indomptables - Décret du Chef de l'Etat: Paul Biya donne le pouvoir à la Fécafoot et fixe les délais de paiement des primes

Int 18451Voici tout le décret qui réforme les statuts équipes nationales de football.

 

 Les Lions Photo: (c) Getty Images 42 ans après le décret N°72 du 31 octobre 1972 portant organisation de l’équipe nationale de football, Paul Biya, le chef de l’Etat camerounais a signé vendredi, un nouveau décret qui porte organisation des équipes nationales de football

La cacophonie au sein de la tanière des Lions Indomptables peu avant le coup d’envoi de la phase finale de la Coupe du monde 2014 et la débâcle de cette équipe nationale du Cameroun au Brésil dès le premier tour de ce Mondial, ont constitué un mal pour un bien. Après avoir longtemps réclamé la reforme du statut de l’équipe nationale fanion, les amateurs du football camerounais l’ont finalement obtenue vendredi 26 Septembre 2014. Et peut être plus que ce qu’ils espéraient. Car, le nouveau décret signé par Paul Biya ne parle plus uniquement de l’équipe nationale fanion comme c’était le cas avec le décret abrogé de 1972. Le nouveau décret de 2014 concerne toutes les sélections nationales de football du Cameroun de la catégorie des cadets (équipes masculine et féminine) à la catégorie des seniors (sélections masculine et féminine).

Au chapitre de l’organisation et de la gestion des sélections nationales, Paul Biya dans son décret a décidé que «la gestion administrative, sportive et technique des sélections nationales de football relève de la compétence de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot)». C’est donc fini avec le statut hybride de l’équipe nationale fanion qui amenait le Ministère des sports et la Fécafoot à se battre pour le contrôle des Lions Indomptables dont les performances ont fait de cette sélection fanion, une véritable vache à lait. Cependant, «la gestion financière des sélections nationales de football est assurée conjointement par l’Etat et la Fécafoot sur la base des conventions et textes particuliers» précise le décret.

Avant d’être formellement actée, cette cogestion est expérimentée depuis une décennie. Depuis le règne d’Ismaël Bidoung Mkpatt au ministère des sports, le gouvernement et la Fécafoot se partagent les retombées de la participation du Cameroun aux compétitions majeures de football. Mais, les pouvoirs publics ont été toujours les principaux bailleurs de fonds des sélections nationales.

Dans le nouveau décret, il est aussi mentionné à l’article 4 que la Coordination administrative, sportive et technique des activités et des programmes des sélections nationales de football est assurée par un Coordonnateur général nommé par le président de la Fécafoot. Le coordonateur est assisté par deux adjoints toujours nommés par le président de la Fécafoot.

Dans le chapitre 3 qui concerne la sélection, la publication de la liste et de la convocation des joueurs, il ressort à l’article 2 que l’admission et le maintient d’un joueur dans une sélection nationale de football sont conditionnés par la signature préalable d’une déclaration sur l’honneur par laquelle le joueur s’engage à remplir toutes les obligations prévues par les statuts, code, règlement, décisions et directives de la Fécafoot, de la CAF et de la FIFA.

A propos des primes qui ont été toujours la pomme de discorde entre joueurs et dirigeants, le décret du président de la république fait savoir que désormais, le montant des primes des matches officiels et amicaux, ainsi que des primes de qualifications à l’occasion des compétitions officielles, est arrêté par décision du président de la Fécafoot en concertation avec le ministre en charge des sports «Six mois avant le début d’une phase finale d’une Coupe du monde ; trois mois avant le début d’une phase finale d’une CAN ou d’une participation aux Jeux Olympiques; deux mois avant pour les autres compétitions officielles; un mois avant un match officiel de phase de qualification et 15 jours avant un match amical» détail la décision présidentielle qui précise que «le paiement des primes aux joueurs et aux membres des structures d’encadrement est assuré par la Fécafoot selon des modalités arrêtées par un texte particulier. Les ressources destinées au paiement des primes sont alloués par l’Etat à la Fécafoot sous la forme d’une subvention selon les modalités fixées par un texte particulier».

Ces modalités sont aussi appliquées en ce qui concerne les primes liées aux recettes de sponsoring générées par nos sélections nationales de football.

Le décret nouveau du chef de l’Etat indique aussi que «Toute association ou société sportive affiliée à la Fécafoot et engagée dans une compétition officielle internationale, peut bénéficier des droits et avantages d’une sélection nationale de football selon des modalités fixées par un texte particulier».

Decret du Chef de l'Etat - 26/09/2014 AUDIO: (c) CRTV Adeline Atangana, Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau