LE RETOUR DES LIONS............

Paulinepoinsier manyinga300Brésil-Cameroun : 4-1 encaissés le lundi 23 juin 2014 dernier. Quel match ! Hélas, nos buts avaient l’air d’une véritable passoire ! Désormais, voilà les Lions sur le retour, et de rretour…

Le retour des Lions, c’est aussi cette enquête demandée par l’homme-Lion. Une amère impression de déjà-vu… Espérons seulement que cette fois, ce beau merdier d »bouchera enfin sur la suspension de tous les fouteurs de merde dans notre foutu foot…

Le retour des Lion, c’est incontestablement aussi , le retour des problèmes. Problèmes entre les membres de la Fécafoot, cette institution dont il est permis aujourd’hui de penser qu’ils songent plus à gagner du fric sur le dos des joueurs et des équipes qu’au foot. Seuls les enjeux financiers les unissent ou les divisent, à l’instar de Joseph Owona, Ngassa Happi, ou encore, ce patriarche Onambélé Zibi qui, nous rapporte-t-on, ne se résolvait toujours pas à laisser les avantages très alléchants d’un voyage brésilien gratuit comme le prescrivait le médécin, et ce, au détriment de sa propre santé ! Problème entre la Fécafoot et le ministère des sports. Moukandjo et Assou Ekotto n’auront manifestement pas été les seuls à avoir des démêlés au Brésil, comme on l’a pu constater sur la pelouse face à la Croatie.

Il se rapporte qu’Adoum Garoua a échappé de justesse aux coups de poing du boxeur Joseph Owona qui, fidèle à ses principes dans la vie réelle, aurait voulu administrer à M Le ministre des sports us fessée mémorable par la force de ses seuls biceps !

 L’ancien ministre de la jeunesse et des sports qu’il est se croit sûrement encre ce prof d’université qui, pour un oui ou pour un non, aimait à se mesurer du poing avec ses étudiants sur le campus, et même dit-on, au quartier, avec tout ce qui avait le mauvais goût de rôder autour de ses nombreux jupons présumés… Mais on sera bientôt fixés. En effet, le même Massa Yo a, depuis le Brésil, annoncé la tenue d’une conférence de presse tumultueuse pour quand il serait de retour au Cameroun. Il est de retour depuis quelques jours, mais on attend toujours !

Sûr qu’on en entendra de croustillantes sur les véritables raisons de la colère. A notre avis, rien de très différent du différend en rapport à ce chèque touchable sur le compte de la FIFA qu’on lui aurait remis, alors qu’il aurait nettement préféré le cash… Pas évident, en effet, de toucher cet argent à temps, surtout après pareille déculottée des Lions !

C’est bien la preuve que nos Lions avaient été futés d’exiger leur part dès le départ… Il est clair qu’après leur déconvenue au Brésil, le retour, côté finances, n’aurait pas été très payant, et oser se présenter à la caisse dans ces conditions aurait tout simplement, ressemblé à une plaisanterie de fort mauvais goût.. Le retour des Lions sera aussi l’occasion pour certains, s’ils le peuvent, d’en découdre définitivement avec Samuel Eto’o, devenu en un temps record, la cible idéale. Certains digèrent très mal, la suffisance et les frasques de ce joueur béni des dieux, qui comme toutes les grandes stars ! Beaucoup aimeraient le voir bientôt au gnouf à cause de ses prouesses sexuelles. Jalousie, quand tu nous tiens… 444444444444 Mais le retour des Lions Indomptables au bercail, c’est aussi la possibilité de se pencher sur la psychologie des comportements. Volke Fonke, par exemple ! Mais quel est donc cet entraineur qui, pas un seul instant, n’a songé à donner sa chance au 2ème gardien de buts ? L’ancien joueur de Cotton Sports aurait pu sauver les meubles ! On se souvient de certain mondial encore frais dans les esprits quand, las de voir Bell Joseph Antoine faire les siennes de caprices, l’entraineur avait alterné sans attendre avec le jeune Jacques Songo. La suite de l’histoire, on la connaît : notre football, de l’avis de tous, ne s’était jamais si bien porté

© Le Jour : Pauline Poinsier-Manyinga

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau