La FIFA qualifie Joseph Owona pour la Coupe du monde au Brésil et annonce des textes révolutionnaires pour la future Fécafoot

Fin de mission pour la Fifa au Cameroun. Durant deux jours (vendredi 14 et samedi 15 mars 2014), ses émissaires ont passé au crible le premier bilan du Comité de normalisation qui gère depuis huit mois la Fécafoot. Et en croire Primo Corvaro, le chef de mission Fifa, c’est un bilan largement positif.

 

Fifa primo corvalho hilton yde 15032014 001 ns 600

                                       Primo Corvaro, Délégation FIFA - Hilton Yaoundé 

- Ses détracteurs ne voulaient pas le voir conduire la délégation camerounaise à la phase finale de la Coupe du monde Brésil 2014. Alors que l’évidence démontrait le contraire, les mécontents de la gestion Joseph Owona à la tête du comité de normalisation de la Fécafoot continuaient à faire croire qu’il ne sera plus à la Fécafoot au soir du 31 mars, date d’expiration du mandat du comité de normalisation. Peine perdue car, Joseph Owona et ses pairs du comité de normalisation de la Fécafoot seront bel et bien de l’expédition du Brésil.

Sans donner avec précision la durée du nouveau bail que la Fifa s’apprête à concéder à Joseph Owona, le chef de la mission de la Fifa au Cameroun a confirmé lors d’une conférence de presse donnée dans la nuit de samedi 15 mars 2014 à Yaoundé, que le Comité de normalisation qui gère la Fécafoot depuis huit mois, restera en place au moins pour quatre mois encore. «En ce moment, les pays qualifiés pour le Mondial au Brésil, sont concentrés dans la préparation de cette grande fête du football mondial. Au mois de Juin-juillet, il n’y a rien qui va se faire au niveau des associations membres. La Fifa va être totalement focalisée sur la Coupe du monde. Il n’est pas question aujourd’hui de se précipiter à l’adoption des textes et à des élections. Toute cette réalité impose une prolongation du mandat du Comité de normalisation» a expliqué Primo Corvaro.

Avant d’aller échanger avec les hommes et femmes de médias, la délégation de la Fifa dans laquelle on retrouvait le camerounais Prosper Abega membre de la commission des questions juridiques à la Fifa, a passé au crible le premier bilan du Comité de normalisation, notamment sur le volet révision des textes et organisations du processus électoral. Les émissaires de la Fifa se sont dits impressionnés positivement sur la qualité de la production du comité de normalisation. « Nous avons reçu au total huit propositions de textes. N’importe laquelle des moutures qui sera adoptée, va permettre d’offrir à la Fécafoot de nouveaux textes très riches et de qualité. Par exemple, le nombre de délégués par région pourrait passer de dix à quatre. On a travaillé sur l’assemblée générale, le comité exécutif, en tenant compte des tendances actuelles au sein de la majorité des fédérations qui aident à ne plus avoir un nombre pléthorique de déléguées, mais avoir un nombre qui permettent une dynamique de travail. Vous avez des dizaines de délégués qui viennent. Et lorsque vous avez une assemblée générale, c’est davantage un show plutôt qu’un travail en profondeur. Parce que, si vous avez 100 ou 150 délégués, c’est pratiquement impossible d’avoir une dynamique de travail productive. Donc, nous avons travaillé sur une réduction des membres que ce soit au niveau législatif qu’au niveau exécutif. Nous avons par contre augmenté des membres au niveau juridictionnel» explique Primo Corvaro.

Certains membres du comité de normalisation qui ont assisté à la séance de travail de deux jours avec la Fifa, n’ont pas aussi manqué de déclarer leur satisfaction lors de la conférence de presse d’hier. « Je crois que nous avons fait notre travail. Nous allons continuer à le faire. Nous sommes sur la bonne voie pour faire des statuts, je ne dirais pas infaillibles, mais je dirais des bons statuts qui nous permettent de répondre aux maux du passé, qui nous permettent d’être au niveau de la Fifa. Et comme le Cameroun est le Cameroun, nous avons fait l’effort de mettre dans ces statuts, une couleur camerounaise, tout en respectant les normes universelles. Je peux dire au nom de mes collègues que nous sommes satisfaits du travail fait, et nous ferons encore l’effort à l’avenir, pour que ce travail soit performant et meilleur » a déclaré Joseph Owona.

Le comité exécutif de la Fifa qui se réunit en son siège à Zurich en fin de semaine prochaine les jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014, pourrait se prononcer sur la durée du délai supplémentaire à accorder au Comité de normalisation de la Fécafoot pour boucler sa mission. Une mission qui consiste à offrir de nouveaux statuts et organiser des élections à la Fédération camerounaise de football.

© Adeline Atangana | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau