Jean Baptiste Bisseck, entraîneur du Canon sportif de Yaoundé

 

Un Canon de Yaoundé explosif, la prochaine saison ? « Oui » pourraient répondre les fervents supporters de Canon sportif de Yaoundé qui se sont donné rendez-vous hier au stade annexe omnisports de Yaoundé. Outre les nouveaux joueurs, la curiosité était surtout le nouveau coach des « Mekok me Ngonda » qui en réalité, fait son retour. Jean Baptiste Bisseck qui vient d’être porté à la tête de l’encadrement technique des Vert et Rouge connaît bien la maison Canon. « J’étais déjà là en début de saison dernière où j’ai travaillé avec le président Célestin Bombok. J’ai le Canon dans la peau », explique le désormais ex-entraîneur de Cosmos de Bafia.

Formé en France, il revient au pays natal nanti de diplômes d’entraîneur. Jean Baptiste Bisseck a été pendant six mois (2009), entraîneur de Astres de Douala, finaliste de la Coupe du Cameroun, cette année là. Mais avant déjà, en 2007, c’est lui qui permet à la jeune formation de ASSCAJAF de Douala d’accéder à la deuxième division régionale du Littoral. Il sort définitivement de l’ombre, la saison dernière. Il est l’entraîneur ayant permis à Cosmos de Bafia d’accéder à la MTN Elite Two. « J’arrive au Canon de Yaoundé avec une certaine philosophie de jeu, car Canon n’est pas n’importe quelle équipe », prévient le technicien.

Hier, pour la première séance d’entraînement, Jean Baptiste Bisseck s’est voulu clair envers ses poulains : « Parmi vous, il y a de nouveaux et anciens joueurs. Seuls les plus méritants seront retenus ». Un message, lancé comme un avertissement à la soixantaine de joueurs pour une saine concurrence. Les places de titulaires seront visiblement chères. Car sur la soixantaine, une trentaine sera retenue pour la prochaine saison. Dans deux semaines, on aura plus de visibilité sur les départs et les arrivées chez les « Mekok me Ngonda »

© Louis MATEA | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau