Football: Tchato Bill annonce la fin de sa carrière

Dans une interview accordée à des confrères, le Lion indomptable annonce la fin de sa carrière pour la fin de cette saison

bill-tchato-0013-thn-475.jpg

« Pour moi, j’arrive à la fin. J’aurai bientôt 38 ans. Je voulais déjà arrêter l’année dernière, les dirigeants m’ont convaincu de poursuivre cette magnifique aventure, mais il se peut qu’en fin de saison j’arrête de jouer au football. Et déjà, les dirigeants du FC Sapins ont promis de me trouver un poste, peut être celui de Directeur Sportif afin que je continue à aider ce club à grandir» explique Tchato avant d’ajouter. « Jusqu’ici, ma vie n’a été faite que de foot. Il est donc normal que je reste dans cet environnement que je côtoie depuis toujours et que j’aime. Maintenant, le Gabon, c’est plus que du long terme. N’oubliez pas qu’au-delà du FC Sapins, il y a aussi le centre de formation de Samuel ETO’O. Là-bas, nous nous occupons des gamins de 9 à 12 ans. Les portes m’ont été ouvertes dans ce pays par le FC Sapins qui m’a fait confiance et par Samuel ETO’O qui est un ami. Donc je souhaiterais en profiter pour transmettre aux jeunes ce que j’ai appris en Europe» raconte-t-il pour dire ce qu’il fera après le football.

En effet, Cela fait déjà un an que Tchato évolue au Gabon, au Fc Sapins. Sollicité par Pierre AUBAME, ancien international gabonais aujourd’hui Manager Général du FC Sapins. Pour lui, jouer dans un club africain c’était un challenge. « Pour moi c’était donc un challenge de goûter un peu à un championnat africain même si ce n’est pas celui du Cameroun. Je pense qu’après ma carrière en Europe, c’était à la fois un devoir et un défi de pouvoir mettre mon expérience et mon savoir-faire au service de la jeunesse africaine. Le FC Sapins m’offre cette opportunité là. Le club est jeune certes, mais les dirigeants veulent mettre sur pied une structure professionnelle à l’image de ce qui se fait en Occident. Tout en étant joueur du FC Sapins, je suis parallèlement responsable des entraîneurs dans le centre de formation de Samuel ETO’O au Gabon, ainsi que de la détection des enfants» explique Tchato Bill dans cette interview.

© Jeannette Eliane Tchamgoué | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau