Football: Javier Clementé : « J’ai entraîné l’Espagne, le Serbie, le Cameroun et en Libye. Ça a été fructueux partout, sauf au Cameroun »

Dans une interview accordée à Rfi, l’ancien coach des Lions Indomptables a réglé ses comptes avec les autorités camerounaises.

Clemente 2

Le nouvel entraineur de l’équipe nationale libyenne n’a pas encore oublié les tristes souvenirs qu’il a vécus au Cameroun en 2012. Des souvenirs meublés par la disqualification du Cameroun à la Can et la rupture prématurée du contrat entre le technicien espagnol et la Fécafoot. Javier Clementé dénonce l’ingérence gouvernementale dans la sélection des lions indomptables. « Je suis avant tout un amoureux de football.

J’aime mon travail. J’ai entraîné l’Espagne, le Serbie, le Cameroun et en Libye. Ça a été fructueux partout, sauf au Cameroun. Là-bas, mon travail avec les joueurs avait été fructueux. Mais, au Cameroun, le problème c’est que les hommes politiques et le ministère des sports essaient retirer des joueurs et d’en mettre d’autres. Les joueurs que tu veux prendre, on te dit qu’ils ne peuvent pas venir.

Ce n’est pas juste. Comme le dit si bien la FIFA, le football c’est le football, et la politique, c’est la politique. Ça a donc été très difficile. Sauf avec les joueurs qui ont été parfaits. » a décrié l’ancien entraineur des lions indomptables. Pour Clementé, cette main mise des politiques dans la gestion de l’équipe nationale explique la série des échecs que les lions indomptables enregistrent depuis un certains temps. Volker Finke est alors averti !

PETER KUM / etudiantados.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau