Candidature-Organisation CAN 2017: Le Cameroun veut arracher l'organisation à la Libye

A l'issue d'une réunion tenue à l'immeuble Etoile, avec le Ministre des Sports et de l'Education Physique, et le Président de la Fédération Camerounaise de Football, le Chef du Gouvernement a instruit ces deux autorités du sport à engager la candidature du Cameroun pour l'organisation de la 31è Coupe d'Afrique des Nations.

yde-stade-omnisports-0-400.jpg

Le Secrétaire Général des services du Premier Ministre, Louis Paul Motaze, avait convoqué sur ordre de la hiérarchie Iya Mohammed, le Président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), et Adoum Garoua, le Ministre des Sports et de l'Education Physique (MINSEP), le jeudi 16 mai 2013. La presse camerounaise avait tôt fait d'y voir à l'ordre du jour: Les élections fédérales de l'instance faîtière du football national et les conclusions du dossier de recrutement d'un nouvel entraîneur-sélectionneur des Lions Indomptables. Surtout que le processus électoral à la FECAFOOT suscite d'énormes controverses.

Avec des violations des dispositions du code électoral, la défiance des pouvoirs publics et le forceps de la bande à Iya Mohammed, jusqu'au-boutiste. Mais aussi, le fait qu'a quelques semaines des deux prochains matches qualificatifs pour les éliminatoires de la Coupe du Monde, Brésil 2013, respectivement contre le Togo à Lomé et la RD Congo à Kinshassa, l'appel d'offres de recrutement d'un successeur à Jean-Paul Akono, encore en poste, a tout aussi fait des gorges chaudes. Pour les observateurs avertis de la chose sportive, cette audience des deux principales autorités du football camerounais à la Primature devrait permettre de lever le suspense sur ces deux sujets cruciaux de l'actualité footballistique au pays de Roger Milla. Notamment déboucher à la suspension et du processus électoral à la FECAFOOT et du recrutement d'un nouvel entraîneur sélectionneur; un apaisement qui permettra de concentrer toutes les forces et énergies sportives aux prochaines sorties des Lions Indomptables. Et ainsi maximiser les chances du Capitaine Eto'o et ses camarades à ses deux matches déterminants pour la qualification du Cameroun.

De manière à y aller dans une sorte d'union sacrée. Ce qui ne serait pas toujours le cas si ces deux projets machiavéliques étaient mis en exécution selon le chronogramme prévu. Malheureusement depuis lors, on n'en sait pas plus si ces deux sujets majeurs de l'actualité footballistique ont été débattus pendant cette audience. Comme une diversion afin de garder secret les recommandations du Premier Ministre sur ses deux sujets majeurs, il a été servi à l'opinion publique une instruction du Chef du Gouvernement, Philémon Yang, d'engager la candidature du Cameroun pour la CAN 2017. Alors que le sujet n'est pas d'actualité à la Confédération Africaine de Football (CAF), l'attribution de la CAN 2015 au Maroc et celle de 2017 à la Libye étant déjà faite lors du Congrès de la CAF tenu en Afrique du Sud en février 2013; le Gouvernement camerounais, à la surprise générale, se met en course pour la CAN 2017. Instruction a été donnée au Ministre des Sports et au Président de la FECAFOOT de s'investir dans ce projet.

Certaines indiscrétions font état de ce que ce serait un conseil donné au Chef du Gouvernement par Issa Hayatou, lors de son dernier séjour officiel au Cameroun pour recevoir sa médaille de Commandeur de l'Ordre de la Valeur pour saluer sa 9è mandature à la tête de la CAF, après sa brillante réélection. Lui qui tient tant de voir le Cameroun organiser une Coupe d'Afrique des Nations pendant qu'il est encore à la présidence de cette Confédération. Et pour cela, le Gouvernement camerounais devrait attendre la conclusion de la mission d'inspection qui vient de séjourner en Libye.

© Mathieu Nathanaël Njog | Aurore Plus

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau