CAMEROUN - TOGO : INCERTITUDE SUR LA PRÉSENCE DE SAMUEL ETO’O

samuel-etoo.jpg

A travers ses dernières révélations dans le magazine, Je Wanda, le capitaine des Lions a laissé transparaître la possibilité de croire qu’il pourrait être absent lors de cette rencontre. Décryptage.

Les Lions Indomptables affrontent les Eperviers du Togo le 23 mars prochain à Yaoundé, à l’occasion de la 3e journée de la phase éliminatoire de la Coupe du monde 2014. A quelques semaines de la rencontre, une question hante les esprits. Et si Samuel Eto’o était absent? Cette interrogation semble banale, mais quand on y réfléchi, on s’aperçoit qu’elle nécessite beaucoup d’attention. Car des surprises, il y en a toujours eu au sein de la tanière des Lions, surtout lorsqu’il s’agit de Samuel Eto’o.

Derrière son apparence mi-ange, Samuel Eto’o dissimule rarement ses sentiments. Le capitaine des Lions Indomptables n’hésite pas à utiliser tous les moyens pour passer des messages. Il y a quelques semaines en effet, au cours d’un Forum organisé par le magazine Je Wanda, le quadruple ballon d’or africain avait révélé que certains dirigeants de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) voudraient attenter à sa vie. «Ils veulent me tuer», avait-il déclaré.

Pour cause, Samuel Eto’o a toujours dénoncé la façon avec laquelle le football en général et l’équipe nationale en particulier, sont managés au Cameroun. Il s’en est pris aux dirigeants. «Il y a certains messieurs qui veulent continuer à gérer l’argent que nous autres (joueurs) générons (...) Ces gens se remplissent les poches (...) Il faut chasser ces gens parce qu’ils ont montré leur incompétence», indiquait-il dans ses échanges. Ce n’est pas la première fois que Samuel Eto’o s’insurge contre la Fecafoot. On se souvient qu’il ya quelques temps, avant le match aller entre le Cameroun et le Cap- Vert comptant pour le dernier tour qualificatif de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2013, le capitaine de l’Anji Makhachkala avait décrié ces mêmes problèmes. Par la suite, il avait boudé la sélection. Et au finish, les Lions s’étaient inclinés à Praia (0-2). Pareil, avant le match retour. Il a fallu l’intervention du président de la République pour qu’Eto’o accepte de réintégrer son groupe.

La même situation pourrait donc se reproduire, au vu de l’ambiance délétère qui règne en ce moment entre le joueur et la Fecafoot. C’est une possibilité. Quoiqu’il en soit, Samuel Eto’o pense que le Cameroun a de faibles chances de venir à bout du Togo dans de telles conditions. «Je ne vois pas le Cameroun entrain d’affronter cette équipe au vu de sa prestation à la Can et au regard de l’état actuel des Lions», jugeait-il. Absent lors des deux dernières éditions de la Can, le Cameroun pourrait également passer à côté de la Coupe du monde. Surtout sans son icône. Au cas où le capitaine des Lions Indomptables serait forfait, ou n’accepterait pas de se présenter pour le match, il serait peut être nécessaire de penser à un plan B dès maintenant.

© La Nouvelle Expression : Arthur Wandji

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau