Cameroun : Tension entre les Lionnes indomptables de football féminin et le gouvernement.

Sujet tabou pendant le déroulement de la phase finale de la Can Namibie 2014 (Du 12 au 25 octobre), les affaires de primes au sein de la tanière des Lionnes ont rattrapé les pouvoir publics à Yaoundé.

Lionnes mont febe 27102014 005 ns 600

Le Palais polyvalent des sports de Yaoundé avait fini de faire sa toilette ce mardi matin. A l‘l’intérieur comme à l’extérieur l’ambiance était déjà à la fête : banderole de bienvenue, sonorisation, meuble et autres décorations plantaient le décors d’une fête à l’honneur de l’équipe nationale de football féminin, auteur d’une brillante prestation à la Can Namibie 2014 (vice championne et qualifiée pour la premier fois de son histoire à une phase finale de Coupe du monde). Mais, alors que les premiers invitaient pointaient le bout du nez, la salle de réception à tout d’un coup perdu de son embellissement.

Toutes les installations ont été remballées et les portes refermées. Pour quelles raisons ? «Les joueuses ont refusé de quitter l’hôtel si on ne leur verre pas toutes les primes qu’elles doivent normalement percevoir » renseigne un membre de la délégation officielle revenue de Windhoek et actuellement logée à l’hôtel Mont Fébé. « Hier soir, le gouvernement est venu à l’hôtel avec les primes de performance des matches de la Can. Il était question de verser cinq millions de FCFA à chaque joueuse. Elles ont réclamé aussi les primes de qualifications pour la Coupe du Monde. Ce qui n’a pas été versée. Elles ont décidé de boycotter la cérémonie de ce matin » précise notre source. Du côté de pouvoirs publics, cette version des faits est démentie. Cependant, l’on reconnait qu’il ya eu des contre temps qui ont imposé le report de l’événement. « L’événement est simplement décalé. Il va avoir lieu incessamment. C’est comme une partie qui se joue à plusieurs avec les joueurs, les pouvoirs publics et la Fécafoot.

Quand un seul élément de tout ce beau monde n’est pas encore prêt, vous comprenez que le déroulement de l’événement accuse un petit retard » explique Alphonse Ateba Ndoumou, responsable de la Communication au Ministère des sports et de l’éducation physique. « La question des primes relève d’un simple malentendu. L’argent est là, mais, ça traine au niveau de la procédure. Mais, il n’y a pas de doute que les joueuses auront tout ce qui est prévu pour elles» indique Alphonse Ateba Ndoumou. Pour l’instant, les Lionnes et leurs encadreurs sont à table pour le diner. Et ailleurs, les membres du gouvernement invités à cet événement (le ministre de la Communication, le ministre des sports, le ministre du domaine du cadastre et des affaires foncières, le ministres de la promotion de la femme et de la famille, le ministre des Affaires sociales) attendent la prochaine alerte.

© Adeline Atangana | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau