Cameroun : Roger Milla, “C’est du chantage”

Depuis qu’il y a ce problème là au Cameroun, pourquoi la Caf est restée passive ? Pourquoi elle vient maintenant ? Pourquoi c’est la Fifa qui doit envoyer la Caf ? Ce n’est pas la Fifa qui commande le football africain.

milla-roger-098-thn-475-1.jpg

C’est bien la Caf d’abord. Pourquoi elle n’a pas géré ça avant. Nous ne voulons aucune négociation. Nous voulons qu’on applique les statuts de la Fécafoot. Quand il y a vacance à la présidence, c’est le 1er vice-président qui prend les choses en main. Et s’il n’est pas disponible, c’est le doyen d’âge des vice-présidents. C’est au 1er vice-président de prendre les choses en main pour gérer les affaires courantes de la Fédération (…)La Fifa ne nous tient nulle part. C’est du chantage.

Comment trouvez-vous que la Fifa suspende provisoirement le Cameroun et lui donne en même temps trois points ?

C’est la Fifa qui est en train de s’ingérer dans les affaires du Cameroun. Même dans les statuts de la Fifa, si la place du président Blatter est vacante, c’est le 1er vice-président qui va gérer les affaires de la Fifa.

Pourquoi c’est quand ils se rendent compte qu’on est en train de mettre leurs gens dehors qu’ils demandent de réviser les statuts de la Fécafoot ? Même si on révise ces textes, nous ne les voulons plus. C’est eux qui ont mis ce football à terre. Qu’on laisse d’abord le 1er vice-président gérer pour le moment et après on fera les élections. Pendant le règne du 1er vice-président, on va réviser les statuts ».

© Le Jour : Propos recueillis par Achille Chountsa

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/07/2013