Cameroun - Regain des Lions : La solution « mystique » d’un pasteur

lions181111-500.jpg

Selon Olivier Ndonfack, un mystérieux pasteur de l’église pentecôtiste, la purification du stade Ahmadou Ahidjo est le passage obligé pour que les Lions Indomptables du Cameroun renouent avec le succès.

Les journalistes n’y ont pas été convaincus. En témoigne l’expression de leur visage et les chuchotements dans la salle. Mais le pasteur n’en démord pas : « quelque soit le stade ou les Lions Indomptables jouent, ils ne peuvent pas gagner des matchs », affirme-t-il mordicus. Le pasteur était face à la presse jeudi 14 mars 2013 à Yaoundé.

Selon son récit, tout serait parti d’une retraite de 40 jours qu’il a entamée le 1er novembre 2012 sur la montagne de Mvog Betsi, à Yaoundé, pour jeûner et prier. Au 9e jour de cette retraite, il dit avoir entendu Dieu lui faire la révélation selon laquelle : « avant la coupe du monde 2014, le stade Omnisport (de Yaoundé, ndlr) doit être purifié parce qu’il y a des choses mystiques enterrées dans ses quatre coins qui causent la chute du football camerounais. Ce n’est qu’en le faisant que le football du pays sera restauré ».

Le pasteur Olivier Ndonfack, rapportant ses révélations, a invité les autorités sportives « a s’impliquer à fond dans la purification » du stade Ahmadou Ahidjo. « Faute de quoi, le football camerounais n’ira nulle part », prévient-il. L’homme de Dieu pour qui « le salut est individuelle » (comme pour dire que l’appartenance à une Eglise importe peu), a confessé ne pas s’intéresser au football.

Cette conférence de presse intervient une semaine avant le match qualificatif pour le mondial 2014 que le Cameroun va livrer contre le Togo. Et alors que le football Camerounais est au creux de la vague. Le pays occupe la 79e place au dernier classement Fifa et vient de manquer deux Coupe d’Afrique des nations consécutives (2012,2013).

© camerounactu.net : Michel Biem Tong

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau