Cameroun : pourquoi la Fifa menace de suspendre (à nouveau) la Fecafoot

La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) se retrouve une fois de plus dans le viseur de la Fifa. L’organisation qui gère le football sur le plan mondial la menace désormais de suspension. Explications.

C’est la Fecafoot qui a dévoilé elle-même la (mauvaise) nouvelle, en publiant le 27 juillet sur son site internet la « lettre de la Fifa relative au processus de normalisation en cours » en son sein.

À en croire ce courrier provenant de Zurich (Suisse), une suspension de la Fecafoot n’est pas exclue si d’ici le 30 septembre, le « comité de normalisation » – structure qui gère le football camerounais en attendant la mise en place du nouveau comité exécutif de la Fecafoot – ne parvient pas à « assurer l’adoption de nouveaux statuts et [à] organiser les élections des nouveaux dirigeants » de la fédération.

La Fifa perplexe

Début juin, une tentative d’organiser ces scrutins a échoué, 35 % des membres de la Fecafoot présents à l’Assemblée générale extraordinaire ayant rejeté les nouveaux statuts et saisi la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC). « Nous avouons une certaine perplexité », écrit Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa, dans sa lettre au comité de normalisation de la Fecafoot. En cause : le déroulement même du processus.

« Le rejet des délégués ayant voté contre et leurs recours systématiques à la Chambre de conciliation et d’arbitrage du CNOSC, sans même épuiser les voies de recours internes comme exigé dans les statuts actuels de la Fecafoot entraînant des décisions répétitives d’annulation par ladite chambre, laissent entendre un obstructionnisme difficilement compréhensible », dénonce Jérôme Valcke. D’autant qu’il s’agit là d’une deuxième tentative avortée d’installer les nouveaux dirigeants de la Fecafoot après celle d’août 2014.

La troisième tentative sera peut-être la bonne. En tout cas, le comité de normalisation de la Fecafoot a déjà publié un « calendrier modifié » pour adopter les nouveaux statuts et désigner les nouveaux dirigeants de l’instance qui géreront le football camerounais.

Selon ce nouveau chronogramme, l’élection du nouveau comité exécutif de la Fecafoot est prévue le 28 septembre. Et la cérémonie de passation de pouvoir est programmée dès le lendemain. De peur de dépasser la date limite imposée au 30 septembre par la Fifa, sous peine d’une « probable suspension ». Synonyme notamment de l’exclusion des Lions indomptables du Cameroun des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Source : © Jeune Afrique
Par Trésor Kibangula

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau