Cameroun-Portugal: Duel au sommet entre Samuel Eto’o et Cristiano Ronaldo, ce Mercredi 5 Mars 2014

Alors que le Onze camerounais mise sur l’expérience et la grande classe de l’attaquant de Chelsea pour laver l’affront de 2010 (3-1), les Lusitaniens, eux, compteront une fois de plus sur leur numéro 7 fétiche pour faire la différence. Un match amical qui s’annonce palpitant.

Images

Samuel Eto'o et Cristiano Ronaldo Photo:  

Alors que le Onze camerounais mise sur l’expérience et la grande classe de l’attaquant de Chelsea pour laver l’affront de 2010 (3-1), les Lusitaniens, eux, compteront une fois de plus sur leur numéro 7 fétiche pour faire la différence. Un match amical qui s’annonce palpitant.

Chaudes explications entre Camerounais et Portugais ce soir au stade Magalhães Pessoa de Leiria. Ce match amical inscrit dans la perspective de la préparation à la Coupe du monde, est bien loin d’être une simple ballade de santé pour les deux sélections qui vont aligner chacune, sa meilleure équipe possible. L’objectif affiché étant une victoire. Bien décidé à faire mieux que leur déshonorante prestation du Mondial 2010 en Afrique du Sud, qu’ils avaient quittée avec 0 point, les Lions indomptables semblent cette année dans de meilleures dispositions. Une assurance qui constitue une plus value pour les 22 des 23 fauves convoqués (Jean Marie Dongou forfait Ndlr). Si aux bourses des valeur de la Fifa, le Portugal, classé 5e au classement mondial part favori, le Cameroun, 46e, a quand même dans ses rangs des arguments à défendre.

Pour cette confrontation, Volker Finke a misé sur le milieu de terrain et l’attaque en convoquant Eyong Enoh, Jean II Makoun, Joël Matip, Landry Nguemo et Alexandre Song, Eric Maxim Choupo Moting, Vincent Aboubakar, Samuel Eto’o et Mohamadou Idrissou, tous titulaires en club. Le technicien allemand mise gros sur l’animation offensive, l’explosivité dans l’entrejeu et la finition devant les buts pour contrer la vitesse et la puissance qui caractérisent l’adversaire. Lequel a déjà l’avantage d’évoluer à domicile. En attendant de voir quel schéma tactique le « sorcier blanc » mettra sur pied, on en est à cogiter sur le probable Onze entrant. Certes, le Portugal a profité de sa double confrontation face à la Suède en barrage pour envoyer un message fort à la planète football et sera quoi qu'il arrive, un prétendant au sacre en juin prochain au Brésil. Mais à l'heure de retrouver le Cameroun, pas sûr que les coéquipiers de Ronaldo soient aussi concernés et performants que face aux Vikings.

Danny, Nani et Postiga forfaits

D'autant que pour la majorité des hommes de Paulo Bento, les grandes échéances s'enchaînent en club. Solides défensivement et capables de coups d'éclat en attaque grâce notamment à l’inamovible Samuel Eto'o, les quadruples champions d’Afrique parviendront-ils à frustrer la Seleçcao ? Si certains observateurs estiment que sur le papier le Cameroun est mal barrée, d’autres voient le Portugal handicapé, ce, au regard des récentes statistiques. Pepe et ses coéquipiers n'ont remporté que 2 de ses 9 derniers matchs amicaux et déçoivent souvent dans l'engagement lors de ces rencontres sans réel enjeu sportif. Or, le pays de Roger Milla ne s'est incliné que lors de 2 de ses 7 derniers matchs amicaux disputés en Europe. Paulo Bento devra se passer des services de Danny, Nani et Postiga. Autant dire que Ronaldo sera bien esseulé en attaque. C’est vrai que le Portugal a de tout temps été une grande nation du ballon rond. Les grandes vedettes que sont Eusebio, Luis Figo ou - actuellement - Cristiano Ronaldo en témoignent.

Néanmoins, l’équipe fanion n'est jamais parvenue à inscrire un titre significatif à son palmarès. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé! En effet, hormis un accroc en 1998, où il n'était pas du voyage en France, et en 2002 lorsqu'il était prématurément renvoyé en péninsule ibérique, le Portugal a toujours, depuis 1996, franchi le premier écueil d'une compétition internationale. Huitièmes de finaliste du Mondial 2010, quarts de finaliste des Euro 1996 et 2008, demi-finalistes aux Euro 2000 et 2012, quatrièmes du Mondial 2006 et finalistes de l’Euro en 2004, les Lusitaniens ont soif de victoires et comptent bien se payer la crinière des Lions. Ayant repris en 2010 une sélection portugaise dans le doute après une élimination (précoce) en huitièmes de finale du Mondial sud-africain, Paulo Bento a depuis lors ramené un peu de sérénité du côté ibérique.

Somme d'individualités

Son pari de reconstruction, déjà en bonne voie en 2012 avec une demi-finale de l'Euro, semble atteindre aujourd'hui son point culminant. Le sélectionneur dispose en tout cas d'un collectif bien rodé, avec beaucoup d'expérience et à la somme d'individualités intéressante. Ce soir, le sélectionneur devrait confirmer un 4-3-3 qui a porté ses fruits lors des barrages face à la Suède. Dans les cages, on retrouve le doyen Eduardo qui a été préféré au jeune Rui Patricio (25 ans) formé au Portugal et qui ne l'a jamais quitté. Avec des Pepe et Bruno Alves dans l'axe central de la défense, Patricio a le temps de voir venir Eto’o, Choupo ou Aboubakar. A surveiller de très près, Cristiano Ronaldo. L’artificier Madrilène a livré des stats individuelles exceptionnelles en 2013. Des buts à gogo, des gestes techniques hors-norme, des accélérations à couper le souffle, une capacité à sortir son équipe des situations les plus compliquées... Nkoulou, Chedjou, Bong et Assou Ekotto sont prévenus. Reste à voir à présent si ce soir le joyau portugais ne mangera pas son pain noir sur la pelouse de Leiria. Balle au centre

.@Christian Tchapmi Le messager

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau