Cameroun - Mondial Brésil 2014: Paul Biya met la pression sur les Lions. Rigobert Song et Joel Matip réagissent !

 Pour ceux des sportifs qui en doutaient encore, Paul Biya, le Président de la république du Cameroun, a servi la preuve par neuf le mercredi 31 décembre 2013, lors de son traditionnel discours de fin d’année: pour mériter sa sollicitude, il faut être un vainqueur.Cameroun tunisie les lions dansent 001 thn 476

Pour ceux des sportifs qui en doutaient encore, Paul Biya, le Président de la république du Cameroun, a servi la preuve par neuf le mercredi 31 décembre 2013, lors de son traditionnel discours de fin d’année: pour mériter sa sollicitude, il faut être un vainqueur. Depuis la veille de la coupe du monde Afrique du sud 2010 ou le président de la république citait en exemple pour les camerounais le «fighting spirit» des Lions indomptables, Paul Biya n’avait plus fait allusion à l’équipe nationale dans ses discours.

Le chef de l’Etat avait sans doute été contraint au silence par les déboires et les contreperformances du capitaine Samuel Eto’o fils et compagnie (participation déshonorante à la phase finale du Mondial Afrique du Sud 2010, absence inédite à deux phases finales d'affilée de Can 2012 et 2013).

La brillante qualification en novembre 2013 de la sélection camerounaise à la phase finale de la coupe du monde Brésil 2014 de football, a permis aux Lions indomptables de rentrer en grâce trois ans après. Paul Biya a reparlé des Lions indomptables dans son discours du31 décembre 2013. Il souhaite qu’à l’occasion de la prochaine phase finale de coupe du monde, les Lions fassent vibrer les camerounais comme l’ont fait leurs ainées à la coupe du monde 1982 en Espagne et la coupe du monde 1990 en Italie. Pendant la phase finale en Espagne 82, le Cameroun avait terminé la compétition sans la moindre défaite, bien que éliminé par le sort au premier tour. Et en Italie en 90, le Cameroun était allé jusqu’en quarts de finale. Ce qu’aucun autre pays africain n’avait réalisé jusque là.

« Chers Lions Indomptables, vous vous êtes qualifiés pour la phase finale de la Coupe du Monde de Football 2014 au Brésil. Nous vous souhaitons de suivre les pas de vos illustres devanciers des campagnes glorieuses d’Espagne en 1982 et d’Italie en 1990. Faites-nous vibrer encore. Le peuple camerounais est avec vous » a précisement déclaré le chef de l’Etat. Pendant que beaucoup d’observateurs voient en la cette sortie de Paul Biya une forme de récupération politique de la qualification des Lions pour la coupe du monde Brésil 2014, Rigobert Song Bahanag, team manager de la sélection nationale se contente de marquer sa gratitude à l’endroit de celui les partisans présentent comme le premier sportif camerounais. « je remercie le président Paul BIYA pour les encouragements qu' il prononce à l'endroit de notre équipe Nationale.

Nous vous promettons de vous faire vibrer durant cette coupe du monde Brésil 2014 » a écrit l’ex-capitaine des Lions sur sa page facebook. Dans une interview publiée ce jeudi 02 janvier 2014 sur le site de la Fifa, Joël Matip, l’un des piliers de la sélection coachée par le technicien Allemand Volker Finke, a clairement exprimé son le rêve de voir le Cameroun faire mieux qu'en 1990 en Italie, c'est-à-dire atteindre l’étape des demi-finales.

"Nous n’allons pas au Brésil pour faire du tourisme. Nous voulons décrocher le plus de victoires possible pour réussir à passer la phase de groupes. C’est un sacré défi. Mais si nous remportons notre premier match, ça nous donnera confiance en nous." Espère Joël Matip. Dans moins de six mois au Brésil, le Cameroun disputera la première partie de la compétition, tour à tour contre la Croatie, le Mexique et le Brésil, pays organisateur.

© Adeline Atangana | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau