Cameroun - Lions indomptables : Du feu dans la tanière

jean-paul-akono.jpg

Cameroun - Lions indomptables : Du feu dans la tanièreA quelques semaines du match Cameroun-Togo comptant pour la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe du monde Brésil 2014, les relations ne semblent pas au beau fixe entre les joueurs, les entraîneurs, et les dirigeants de la Fédération camerounaise de football.

Une conversation captée dans un avion commercial en provenance de Johannesburg pour Yaoundé pendant la Coupe d’Afrique des nations 2013 entre 2 hautes personnalités de la République nous a donné sérieusement froid dans le dos.

« M. le ministre je vous assure que le problème de Jean Paul Akono, c’est les multiples missions inutiles à travers le monde. Les joueurs ont raison de le bouder parce qu’ils estiment que ses choix sont subordonnés à de l’argent qu’il leur extorque », affirme ce directeur désabusé.

Ces hommes qui arpentent les couloirs du ministère des Sports depuis très longtemps estiment par ailleurs au sujet de ce qu’il est convenu d’appeler « l’autre affaire Eto’o » : « ce garçon a raison de s’inquiéter pour sa sécurité car Tombi A Roko Sidiki, l’actuel secrétaire général de la Fécafoot avait il y a quelques mois déclaré sur une radio internationale que les cimetières sont pleins d’hommes qui se croyaient indispensables comme Samuel Eto’o, dont les milliards font tourner la tête. » Voila donc un des multiples clichés de l’ambiance qui règne actuellement au sein de la tanière des Lions indomptables du Cameroun.

Selon nos informations, tout serait parti du match amical Tanzanie-Cameroun du 6 février dernier. Des sources dignes d’intérêt indiquent que seuls 11 joueurs sur les 21 convoqués par Jean Paul Akono avaient répondu présent au lieu du stage à Dar-es-Salam. Parmi les absents on évoque pèle mêle les noms de Samuel Eto’o, Achille Emana, Benoît Angbwa, Nicolas Nkoulou, Idriss Carlos Kameni, Rolland Ndy Assembe…etc. Bien plus, le médecin des Lions indomptables qui avait fait le déplacement de Paris pour constater sur place les cas de blessures s’est bien tourné les pouces, lui aussi ayant été ignoré par les joueurs. Samuel Eto’o est d’ailleurs monté au créneau pour dénoncer les menaces de mort qui pèsent sur lui afin de justifier son absence. L’attaquant de l’Anzhi Makhatchkala soutient mordicus qu’Iya Mohammed et ses lieutenants de la Fécafoot en veulent à sa vie.

Pour revenir à ce qui se murmure dans la tanière, certaines indiscrétions trouveraient en Jean Paul Akono une boulimie tout à fait pavlovienne vis-à-vis de l’argent des joueurs. Autrement dit, ces mauvaises langues estiment que « Magnusson » salive à chaque convocation devant les joueurs comme un chien devant un morceau de viande. Ce qui selon ces détracteurs de l’actuel sélectionneur des Lions Indomptables enlève tout caractère objectif aux choix et intentions tactiques du staff technique. Une autre source tapie dans l’entourage des Lions affirme que Samuel Eto’o se méfie même déjà de la nourriture qui est préparée par les cuisiniers de l’équipe nationale.

Ses équipements de match et d’entraînement seraient spécialement commandés auprès de l’équipementier pour éviter les contacts avec M. Sabo, frère d’Iya Mohammed, et intendant des équipes nationales du Cameroun. A cette allure, la plupart des observateurs s’inquiètent et s’interrogent sur les chances de qualification de nos Lions pour la prochaine Coupe du monde. Car d’après ces spécialistes, pour battre le Togo, la Libye et la Rd Congo, le Cameroun a besoin non pas d’une union sacrée de façade, mais d’une véritable sérénité. C’est-à-dire une autre génération de joueurs avec un staff technique nouveau, afin de préparer les éliminatoires de la Can 2015 au Maroc et dont le tirage au sort aura lieu le 10 mars prochain au Caire en Egypte.

© La Nouvelle : Viviane Abomo

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau