Cameroun - Lions Indomptables : Au secours, Paul Le Guen revient !

paul-le-guen070909-500.gif

En dehors du Français, l’Allemand Volker Finke, les Camerounais B. Djonkep, J. Nyongha, E. Sockeng, etc. veulent succéder à Jean-Paul Akono.

La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a reçu les candidatures de plusieurs entraîneurs entre mardi dernier et hier pour succéder au sélectionneur des Lions Indomptables Jean-Paul Akono. Suite à l'appel à candidature lancé par la Fécafoot sur instruction du ministre des Sports, 38 techniciens ont postulé. Parmi eux, de sources proches du secrétariat général de la Fécafoot, l’on retrouve des techniciens européens comme les Français Paul Le Guen, Luis Fernandez et Pierre Lechantre ; l’Allemand Volker Finke ; le Belge Tom Saintfiet ; les Camerounais Jules Nyongha, Gweha Ikouam, Etienne Sockeng, Pierre Ndjili Ndengue et Bonaventure Djonkep.

Nos sources au secrétariat général de la Fécafoot nous font aussi savoir que Pierre Lechantre, Volker Finke et Paul Le Guen bénéficient des faveurs de Puma, l’équipementier allemand des Lions Indomptables. Une autre source à la Direction des affaires générales du ministère des Sports laisse entendre que « Puma a demandé que la situation de non-droit que vivait le banc de touche des Lions prenne fin ».

Jean-Paul Akono, stoïque

Paul Le Guen est prêt à revenir à la tête des Lions, alors que c’est avec lui que le Cameroun a terminé avant-dernier de la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud. L’entraîneur français, qui est parti du Cameroun sur la pointe des pieds, est aujourd’hui le sélectionneur du sultanat d’Oman. En décembre 2012, Volker Finke était le candidat de l’équipementier Puma pour le poste de sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal (habillée par Puma). Après avoir été auditionné, l’Allemand n’avait pas été retenu, la Fédération sénégalaise de football lui ayant préféré Alain Giresse.

Le technicien de 65 ans appartient actuellement à l’équipe de Cologne en Bundesliga. Jean-Paul Akono, le sélectionneur en poste, a décidé de ne pas postuler. Il a néanmoins été aperçu hier après-midi au siège de la Fécafoot à Tsinga. « Je suis allé à la Fécafoot pour travailler avec certaines personnes. Je savais que des gens allaient dire que j’y suis allé pour postuler. Je ne peux pas faire ça, c’est bas. Je ne peux pas postuler alors que je suis en poste », a déclaré, hier, le médaillé d’or olympique que nous avons joint au téléphone. Une commission sera chargée de l’analyse des dossiers afin de sélectionner les trois meilleures candidatures en vue de la désignation du titulaire du poste et éventuellement deux aux postes d’adjoints, indiquait, en début de semaine, un communiqué de Iya Mohammed, président de la Fécafoot.

© Le Jour : Ateba Biwolé

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau