Cameroun: Les Lions qualifiés pour le dernier tour éliminatoire de la Coupe du monde

Un but aura rarement fait autant de bien. Il faut revivre cette clameur particulière dans les gradins de Mfandena quand le Cameroun ouvre le score pour le comprendre.

lion-2.jpg

Un but aura rarement fait autant de bien. Il faut revivre cette clameur particulière dans les gradins de Mfandena quand le Cameroun ouvre le score pour le comprendre. Cela faisait plus de 180 minutes que tout le monde attendait ce but. Et l’ironie du sort a voulu que ce soit un défenseur, qui n’en est pas à son coup d’essai, qui le marque. Sur un corner tiré par Enoh Eyong à la 40e min, Aurélien Chedjou, sorti de nulle part, envoie de la tête le ballon au fond des filets de Mohamed Nashnush, le gardien libyen. Un but crucial puisqu’il sera l’unique de ce match entre Camerounais et Libyens hier au stade Omnisports de Yaoundé. Et voilà donc le Cameroun qualifié, avec ses 13 points dans le groupe I, pour le dernier tour des éliminatoires de la coupe du monde 2014 au Brésil.

Un soulagement pour tout le public camerounais qui avait battu le rappel pour cette rencontre. Comme s’il avait senti l’importance de sa présence derrière des Lions indomptables qui restaient sur une défaite et un match nul dans ces éliminatoires. Un nul suffisait pour se qualifier et la tactique de Volker Finke, avec son 4-4-2, était clairement de conserver le ballon et d’assurer ce fameux point tant rêvé. Et le Cameroun a tenu le coup devant une équipe libyenne technique qui misait sur les contres pour inquiéter Charles Itanje. Oui, le jeu du Cameroun laisse encore beaucoup à désirer, parce qu’il manque toujours ce meneur capable d’animer le front offensif. Oui, l’équipe manque encore d’audace devant les goals adverses et on pourrait utiliser les joueurs de façon plus efficiente.

Oui, ce niveau de jeu pourrait ne pas suffire lors du prochain tour face à des pays plus ambitieux. Mais on ne va pas faire la fine bouche devant ce succès qui permet d’espérer voir les plages brésiliennes dans un an. Surtout que les Lions ont montré un visage nettement plus convainquant, toutes proportions gardées, que lors des dernières sorties contre le Togo et la RDC. Le retour de Choupo-Moting et d’Eto’o a certes fait du bien à l’équipe, mais il va encore falloir travailler.

Notamment sur les couloirs et le milieu de terrain. Mais ça, c’est le boulot de Volker Finke qui a dû revoir ses plans avec les deux sorties, sur blessures, de Jean II Makoun et de Eto’o. Il va donc falloir se remettre rapidement au travail puisque les barrages débutent dès le 15 octobre prochain pour l’aller alors que le match retour prévu à partir du 15 novembre. Seuls les cinq meilleurs pays seront qualifiés. Avant, il y a le tirage au sort le 16 septembre prochain.

© Josiane R. MATIA | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau