Cameroun - Football Professionnel: Quel avenir pour Samuel Eto’o Fils ?

Prière d’aller voir ailleurs ! Mis en vente par son club russe qui n’est plus prêt à supporter son salaire colossal, le footballeur le plus payé au monde est placé sur un marché de transferts où des clubs comme Arsenal, Naples, Chelsea, Inter Milan Los Angeles Galaxy et Fenerbahçe veulent l’enrôler.

etoo-seul.jpg

Le souffle est retombé. Le richissime Anzhi Makhachkala a décidé de ranger son portefeuille et de liquider son effectif de stars. En effet, le milliardaire Suleyman Kerimov, propriétaire du club du Daguestan, a indiqué que le budget du club allait être drastiquement réduit. « Nombre de nos coûteuses vedettes vont quitter Anzhi, et le budget du club va baisser de 50-70 millions de dollars par an », confirme Konstantin Remchukov, le président de l’Anzhi. Alors quel avenir pour les stars du club russe, et plus particulièrement Samuel Eto’o (32 ans), la grande vedette du club ?

Débarqué de l’Inter Milan à l’été 2011 contre 25 millions d’euros, l’attaquant camerounais touche plus de 20 millions d’euros (13 milliards Fcfa) par an depuis son arrivée, de quoi faire de lui le joueur le mieux payé de la planète football, et de loin. Un salaire que ne pourra évidemment plus assurer l’Anzhi. Logiquement poussé vers la sortie, l’international camerounais privilégiera-t-il un dernier beau challenge européen ou décidera-t-il de prendre une retraite dorée dans un club qui pourra lui verser un salaire plus ou moins similaire à ce qu’il touche actuellement, mais dont l’intérêt sportif est moindre ? Toujours est-il que le triple vainqueur de la Ligue des Champions ne manque pas de courtisans. Toujours aussi redoutable devant le but, l’ancien Barcelonais a inscrit 36 buts en 71 apparitions avec l’Anzhi. Mais ce début de saison titubant (2 points en 4 matchs), n’a pas aidé Anzhi à rentabilise ses nombreux achats sur le marché des transferts.

Avec des joueurs comme Eto’o, Lassana Diarra, Mbark Boussoufa et autre William, les propriétaires s’attendaient à plus de résultats. Pis, le club n’a pas réussi la saison dernière à accrocher une place en Ligue des champions et s’est fait éliminer dès les 16èmes de l’Europa league. Kerimov s’est fait une idée. Il a décidé d’investir avec l’académie pour sortir de jeunes talents au service de l’équipe que de débourser de grosses sommes pour les stars. Eto’o ne pourra donc pas prolonger (son contrat prend fin en juin 2014), et Diarra, Willian, Boussoufa et autres Carcela sont priés de chercher d’ici l’an prochain de nouveaux points de chute. D’après El Confidencial, Eto’o figurerait dans les petits papiers d’Arsenal. Recalé dans les dossiers Higuain, Suarez ou encore Bernard, Arsène Wenger aurait jeté son dévolu sur le Camerounais. Selon la même source, Chelsea se serait également montré intéressé. Dans ce cas, le joueur retrouverait notamment son ancien coach à l’Inter Milan José Mourinho, avec qui il avait tout gagné lors de la saison 2009-2010 (Série A, C1, Coupe du Monde des clubs, Coupe et Supercoupe d’Italie).

Intérêt

Deux pistes intéressantes s’ouvriraient donc devant Eto’o, qui retrouverait par la même occasion la Ligue des Champions, compétition chère à son cœur. En Italie, la presse évoque également un intérêt du Napoli, qui a déjà réalisé un mercato tout feu tout flamme. À un an de la fin de son contrat, l’Anzhi aurait également proposé à son joueur fétiche vedette de prolonger à condition qu’il divise son salaire par trois.

À l’heure des choix, Eto’o va rapidement devoir se décider. S’il ne s’est pas encore exprimé publiquement, il a toujours affirmé qu’un retour en Europe ne serait pas pour lui déplaire. Mais une autre destination s’offre à l’ancien joueur de Barcelone. En effet selon Tuttosport, l’agent de l’ancien interiste doit rencontrer les dirigeants du Los Angeles Galaxy ce lundi à Paris. La présence du joueur de Daguestan n’est pas annoncée. Le seul obstacle pour le transfert du joueur reste son salaire. L’ancien club de David Beckham souhaite diminuer de manière drastique sa masse salariale pour l’enrôler. De même que dans la foulée, on parle de Monaco, Fenerbahçe…

© C.T. | Le Messager

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau