Cameroun - Fécafoot : Un conclave pour soutenir Iya

Les membres du comité exécutif se sont retrouvés hier et ont écrit à la Fifa pour demander que l’élection soit maintenue au 19 juin prochain.

iya-mohammed.jpg

La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) est en crise depuis l’interpellation, lundi dernier, de son président, Iya Mohammed, par ailleurs directeur général de la Société de développement du coton (Sodécoton). Etienne Tamo, l’un des membres du bureau exécutif l’a reconnu hier. C’est pour discuter de cette crise que les membres du bureau exécutif de la Fécafoot se sont retrouvés hier au siège de l’institution à Tsinga, à Yaoundé. Faustin Mbida, l’un des cadres de la Fécafoot, a quand même laissé entendre que « c’est Iya Mohammed, le président sortant, qui avait convoqué cette réunion afin de mieux préparer les élections ».

Pendant qu’ils étaient en conclave, le siège était gardé par de gros bras et des policiers en civil. Il fallait montrer patte blanche pour franchir le portail. John Begheni Ndeh, le premiervice-président de la Fécafoot, a été écarté de cette réunion, même s’il a été aperçu hier au siège de la Fécafoot. « J’étais à mon bureau à la Fécafoot hier, mais je n’ai pris part à aucune réunion, parce que je n’ai été convié à aucune réunion », a-t-il expliqué au téléphone hier. « Je suis d’ailleurs étonné de savoir qu’une telle réunion s’est tenue, parce que si elle devais avoir lieu, c’est moi qui devait l’organiser », a poursuivi John Begheni Ndeh.

Dans la lettre adressée à la Fifa après leurs travaux, les 21 membres du comité exécutif écrivent : « Nous nous désolidarisons de tout acte posé ou que poseraient certains membres minoritaires du comité exécutif, qui prétendent agir au nom du comité d’urgence. Il s’agit de : John Begheni Ndeh, David Mayebi, Essomba Eyenga, Pierre Semengue, Nguélé Nguélé, Alioum Alhadji et Jombi Doff ».

Langue de bois

En plus des 21 membres (sur 29) présents à la réunion, Le Jour a remarqué la présence de quatre présidents de clubs qui ne sont pas membres du comité exécutif. Il s’agit de Franck Happi (Union de Douala), Céline Eko (Canon de Yaoundé), Esaie Ngale Nemangou (Douala Athletic) et Emile Onambélé Zibi (Tonnerre de Yaoundé). Approchés, les deux derniers cités ont laissé croire que « la réunion portait sur la coupe du Cameroun de football », alors que Franck Happi a clairement fait savoir qu’« il s’agissait d’une réunion de concertation » avec les membres du bureau exécutif. Et Faustin Mbida de confirmer : « C’était une réunion du bureau exécutif élargie aux présidents de clubs ». Etienne Tamo a déclaré que le but de cette réunion était aussi de « réaffirmer un soutien à Iya Mohammed, qui reste candidat ».

© Le Jour : Ateba Biwolé

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau