CAMEROUN - ENCADREMENT DES LIONS: JEAN PAUL AKONO PERD LE SOMMEIL

jean-paul-akono-0004-thn-475x34y.jpg

Sans contrat, le sélectionneur national doit maintenant faire avec des informations annonçant l’arrivée imminente de Pierre Lechantre pour le remplacer.

Pierre Lechantre de retour au Cameroun. Infos ou intox, l’information n’est pas en tout cas démentie par les autorités camerounaises.Pourtant le 27 février, le magazine panafricain Jeune Afrique a publié sur son site, un article annonçant un probable retour au Cameroun du technicien français, champion d’Afrique en 2000.

Le lendemain, Cameroon Tribune, le quotidien gouvernemental a approché Pierre Lechantre. « Je suis en discussion avec quelques responsables camerounais. Mais pour le moment ma venue au Cameroun n’est pas d’actualité » a-t-il affirmé, laissant entendre que Jean-Paul Akono est en poste et que les discussions pourraient-être relancées après le Cameroun-Togo du 23 mars.

Incertitudes

Les déclarations de Pierre Lechantre viennent en rajouter à une situation déjà très incertaine de l’actuel sélectionneur. De retour de la défaite (1-0) du Cameroun en Tanzanie le 6 février 2013, Jean-Paul Akono indiquait que son contrat avec les autorités camerounaises serait signé quelques temps après. Près d’un mois plus tard, rien n’a été fait. Pis encore, l’ancien défenseur du Canon de Yaoundé ne sait pas s’il sera maintenu à la tête du staff technique des Lions indomptables. La Fecafoot, ce n’est pas un mystère, n’a jamais vraiment digéré sa nomination fin septembre 2012, de manière unilatérale par le politique. Le ministère des Sports qui a un moment avait affiché son soutien à Akono semble avoir revu sa position. Il n’y a dès lors que la présidence pour sauver le soldat Akono. Sauf que de ce côté, soutien Jeune Afrique, l’on ne serait pas contre l’idée d’un retour de Pierre Lechantre.

Hésitations

Difficile dans ces conditions pour « Magnuson » de préparer la rencontre cruciale des éliminatoires du mondial 2014 contre le Togo. Le Cameroun occupe la 3è place de son groupe derrière la Lybie et la Rd Congo et n’a pas droit à l’erreur. Et pourtant, Jean-Paul Akono hésite. Le patron de l’encadrement technique de la sélection nationale fanion ne sait pas s’il doit faire appel aux joueurs professionnels dont une bonne partie a boycotté le match contre la Tanzanie, ou s’il faut donner leur chance aux joueurs locaux qui ont affronté la sélection tanzanienne avec courage malgré le décalage horaire. Un proche d’Akono indique que le sélectionneur pencherait pour la deuxième hypothèse.

© camerounactu.net : Jean-Marie Nkoussa

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau