Cameroun - Coupe du Cameroun de football: Les joueurs de Yong sport de Bamenda sont en grève et ils refusent de quitter Yaoundé

Ils exigent le paiement de leurs primes et salaires

Biya finale coupe cameroun 22122013 yong sport 005 ns 600

@Les joueurs de Yong Sport recevant leurs medailles du Chef de l'Etat - Yaounde - 22/12/2013 Photo: © P. R. C.

Trouble dans le camp de Yong sport académie de Bamenda. Au lendemain de leur victoire (4 buts à 1) en finale de la coupe du Cameroun contre Canon sportif de Yaoundé, les joueurs de Yong sport sont entrés en grève pour exiger le paiement de leurs primes et salaires. Le mouvement d’humeur a été déclenché hier soir, après avoir honoré de leur présence à plusieurs rendez-vous avec des élites de la région du Nord-ouest. Chez Yang Philémon, le premier ministre chef du gouvernement, les joueurs ont reçu comme en termes de motivation, une somme de deux millions de Fcfa.

Avant de reprendre la route du Nord-ouest, Adolphe Lélé l’Afrique, le gouverneur de cette région, a offert une enveloppe de 500 mille Fcfa. «Il y a eu beaucoup d’autres enveloppes reçues. En attendant le chèque de la Fécafoot, nous avons exigé que tout l’argent reçu soit partagé ici à Yaoundé sinon, on n’aura plus rien. On a beaucoup souffert cette saison. Nos dirigeants nous ont transformé en misérables et c’est par la grâce de Dieu que nous sommes parvenus en finale» dénonce l’un des joueurs mécontents.

Alors que les joueurs exigent que l’argent collecté soit distribué sur place à Yaoundé, les responsables du club leur donnent plutôt rendez-vous à Bamenda, une fois la délégation rentrée dans son fief. Le bras de fer engagé au soir du lundi 23 décembre 2013 avec les dirigeants du seul club du championnat national de première division basé dans la région du Nord-ouest, n’a pas faibli jusqu’à ce mardi 24 décembre. Las de négocier, ces dirigeants ont pris la route de Bamenda abandonnant les joueurs dans la capitale politique.

© Adeline Atangana | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau