Cameroun : Après l’annulation des élections, John Begheni Ndeh veut s’installer à la Fécafoot

John Begheni Ndeh, candidat malheureux à la dernière élection, compte s’installer comme président dès ce jour.

iya-begheni170513300.jpg

La conférence de presse que devait donner Seïdou Mbombo Njoya et les autres membres du Comité exécutif hier au siège de la Fécafoot n’a pas eu lieu. La veille, mercredi, la Commission de recours de la Fécafoot a rendu une décision invalidant l’élection d’Iya Mohammed issue de l’Assemblée générale du 19 juin dernier. C’était à la suite de trois requêtes introduites par John Ndeh, premier vice-président et candidat à ce scrutin, Marlène Emvoutou, elle aussi postulante, Prosper Nkou Mvondo et les clubs de ligues régionales, à l’effet d’annuler ces élections.

La Commission de recours «déclare nulle l’assemblée générale élective de la Fecafoot tenue à Yaoundé en date du 19 Juin 2013, pour convocation irrégulière en violation des statuts et règlements de la Fecafoot (…) renvoie les parties à l’organisation d’une nouvelle assemblée générale élective, scrupuleusement conforme aux dispositions des articles 37 et 39 des statuts, et 14 al 1 du code électoral », peut-on lire sur cette décision.

John Ndeh aux commande

Cette rencontre avec la presse s’est transformée en une brève communication de Seïdou Mbombo Njoya, 1er viceprésident au terme des élections du 19 juin dernier, accompagné de Charles Mbella Moki, lui aussi vice-président, Me Charles Nguini, membre du Comité exécutif et Tombi A Roko Sidiki, le secrétaire général de la Fécafoot. « Les gens n’ont pas compris mon message de conciliation et de consensus et c’est dommage », s’est désolé Seïdou Mbombo Njoya.

L’heure est maintenant aux stratégies pour faire casser cette décision. Dans un communiqué signé hier de Tombi A Roko, « la Fécafoot estime que la Commission de recours des élections n’a pas fait une saine application des statuts et du code électoral de la Fécafoot. En conséquence, elle a décidé d’interjeter appel de ladite décision auprès du Tribunal arbitral du sport (Tas) ». John Begheni Ndeh, de source bien informée, compte s’installer à la Fécafoot ce jour, afin d’exercer ses prérogatives de président par intérim à partir de 10 h. Il sera accompagné par des éléments de la sécurité puis présidera une réunion du Comité d’urgence dans l’aprèsmidi.

« Les décisions des organes juridictionnels de la Fécafoot sont d’application immédiate. Cela veut dire que depuis hier (mercredi, ndlr) M. John Begheni Ndeh, par la force de la loi, a repris son poste de président de la Fécafoot. Il faut ensuite savoir que ce n’est pas la Fécafoot qui doit faire appel. Si quelqu’un, en particulier, estime que ses droits ont été lésés dans le cadre de cette décision, il peut effectivement interjeter appel. Aujourd’hui, la seule personne qui peut parler au nom de la Fécafoot, et engager cette fédération, c’est M. John Begheni Ndeh. Il ne faut pas faire d’amalgame en disant que la Fécafoot va faire appel.

Si quelqu’un fait appel au nom de la Fécafoot, en lieu et place de M. John Begheni Ndeh, cet appel devrait être irrecevable et ne peut jamais aboutir », a expliqué Me Daniel Blaise Ngos, avocat au barreau du Cameroun. Et Adbouraman Hamadou, président d’Etoile Filante de Garoua, d’ajouter : « Seul Iya Mohammed peut faire appel contre cette décision auprès du Tas ou quelqu’un d’autre, qui estime qu’elle lui fait grief. Mais, ce ne sera pas avec l’argent de la Fécafoot, mes de ses propres poches, comme nous l’avons fait ».

© Le Jour : Achille Chountsa

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau