Cameroun-Allemagne: Les lions Indomptables font douter la NationalManschaft

Comme pour corriger sa contreperformance face au Paraguay jeudi dernier (2-1), la sélection nationale fanion a imposé un match nul (2-2) face à un adversaire qui jouait pourtant à domicile.

Allemagne cameroun etoo 01062014 001 ns 600

Une rencontre soutenue et plaisante au cours de laquelle Samuel Eto’o et ses camarades ont servi au public un spectacle digne d’une équipe ambitieuse et conquérante. Comme pour corriger sa contreperformance face au Paraguay jeudi dernier (2-1), la sélection nationale fanion a imposé un match nul (2-2) face à un adversaire qui jouait pourtant à domicile. Une rencontre soutenue et plaisante au cours de laquelle Samuel Eto’o et ses camarades ont servi au public un spectacle digne d’une équipe ambitieuse et conquérante. Grosse désillusion pour l’Allemagne qui rêvait de faire d’une bouchée le Cameroun, méconnaissable il y’a quatre jours.

Privé de certains de ses cadres importants comme Philipp Lahm et Manuel Neuer, les poulains de Joachim Low qui affichaient pourtant un optimiste presque démesuré avant le coup d’envoi, se sont ravisés après les dix premières minutes de la rencontre. En face, une équipe des Lions indomptables métamorphosée et déterminée. C’est que, pour cette confrontation entre mondialistes, Volker Finke a décidé de sortir l’artillerie lourde en faisant évoluer les fauves dans un système de 4-3-3 avec en défense centrale, la paire Nkoulou-Matip ; Henri Bedimo et l’époustouflant Cédric Djeugoué respectivement dans les couloirs gauche et droit.

Stéphane Mbia de retour à l’infirmerie, signe son retour au milieu de terrain aux côtés d’Enoh Eyong et d’Alexandre Song. Trois mousquetaires chargés d’alimenter le trio d’attaque constitué de Benjamin Moukandjo dans le flanc droit, Choupo Moting à gauche et Samuel Eto’o en pointe. Et les résultats n’ont pas tardé. Dés la 7e minute le capitaine des Lions et l’attaquant de Mayence assiègent pratiquement la surface de réparation des allemands qui ont du mal à se dégager. La première chaude alerte du goléador de Chelsea (9e) oblige le portier Roman Weidenfeller à se détendre. En guise de riposte, Khedira, Ozil et Podolski vont tenter quelques assauts dans le camp des visiteurs, mais le mur de Berlin que constitue la défense gouvernée par Nkoulou veille au grain. Charles Itanje joue les derniers remparts. Le match gagne en intensité. Le spectacle est agrémenté par de beaux gestes techniques.

Animation offensive

Le Cameroun déroule, l’Allemagne subit presque le jeu. L’animation offensive est sans reproche ; le retour défensif aussi. Les deux équipes vont aux vestiaires avec une nette domination des Lions en termes de possession de balle (69% contre 31%). A la reprise, ce sont encore les quadruples champions d’Afrique qui imposent leur diktat sur une équipe allemande que les supporters peinent à reconnaître. A la 62e, Samuel Eto’o sur un centre fuyant d’Alexandre Song, se jette et place le cuir au fond des filets. Finke peut soupirer. Le Cameroun mène au score. Mais l’Allemagne n’entend pas se faire humilier. 70e minute. Suite à un ballon mal dégagé par Benoît Assou Ekotto (remplaçant de Bedimo), Jérôme Boateng sert Thomas Mûller qui, d’un coup de tête, cloue Itanje. (1-1). Profitant de ce moment de relâchement, la Manschaft va doubler la mise sept minutes plus tard. Après un raid de Podolski sur le côté gauche, il trouve au point de penalty Andre Schurrle qui inscrit du pied, le second but.

Chapeau Djeugoué !

Mais les Lions n’ont pas dit leur dernier mot puisque la réponse du berger à la bergère survient dans les cinq dernières minutes de jeu. Sur une superbe transversale d’Enoh, Choupo Moting engage un sprint suivie d’une feinte de corps avant de croiser son tir à l’angle gauche des buts de weindenfeller. C’est l’égalisation. Impossible n’est pas Lions indomptables. Décidemment l’ancien attaquant de Nurenberg Fc est « monsieur un but par match ». La balle est désormais dans le camp de Finke qui doit rendre public la liste des 23 qui seront de la campagne brésilienne. Prochain et dernier adversaire des Lions, la Moldavie. Le match se joue le 07 juin au stade Ahmadou Ahidjo. Un match d’au revoir pour le Onze national qui a prouvé au public qu’on peut compter sur ce groupe dont la volonté et l’engagement seuls suffisent à faire bouger les montagnes…

Allemagne cameroun choupo moting 01062014 002 ns 600Allemagne cameroun lions 01062014 004 ns 601

© Christian TCHAPMI | Le Messager

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau