Ariel Thierry Ngueukam: Un lion qui rugit en Finlande

ariel-thierry-ngueukam.jpg

Ariel Thierry Ngueukam est peu connu du grand public camerounais. Pourtant, il se construit une belle carrière de footballeur. Parti du Cameroun alors qu’il évoluait à Achille de Sa’a, il fait les beaux jours du Fc Lahti. Avec ses 24 buts inscrits, toutes compétitions confondues, l’ancien international camerounais de football en salle est parmi les meilleurs buteurs du championnat finlandais. Ariel Thierry Ngueukam, c’est l’histoire d’un homme devenu très vite orphelin, qui a compris que le football pouvait devenir son gagne pain. Benjamin d’une famille de six enfants (cinq garçons et une fille) il est né avec pratiquement le ballon sous son berceau. Puisque ses grands frères, Thaya, Wansi (Marima) et Chouaké, tous footballeurs, étaient là pour lui inoculer le virus du football.

A ses débuts, son talent naissant lui permet de jouer dans de nombreuses formations de football jeune de la capitale camerounaise, notamment Cobra Fc, le centre de footballeur professionnel du coach Ndongo Keller et surtout le Cintra minime. Rapidement propulsé en deuxième division, après son Bac A, obtenu au lycée de Nkol-Eton, en 2006, il dispute le tournoi 2007 des Interpoules. A Ebolowa, si son club d’Achille de Sa’a ne parvient pas à accéder parmi l’élite, il parvient néanmoins à marquer les esprits, en terminant la compétition avec le titre de meilleur buteur. L’agent agréé de football Charles Bidias le prend sous son aile.

Direction la Hongrie et le club de Honved. Après six mois, l’aventure professionnelle tourne court. Le jeune footballeur n’étant pas tombé d’accord avec les dirigeants du club hongrois. De retour au Cameroun, il réintègre Achille FC de Sa’a. Malgré son titre de meilleur buteur avec ce club du département de la Lékié, son club termine la saison au quatrième rang. Grâce à l’entregent de son agent Charles Bidias, le benjamin de la famille des « footeux » reprend la direction de l’Europe. Il dépose ses valises en Bulgarie, au Mettalika. Après un essai non concluant, il retourne au pays et cette fois-ci, il choisit Lotus Terek, un club de la Ligue du Centre, qui porte le même nom que le club russe. Après six mois passés dans cette modeste formation, il tente de nouveau l’aventure professionnelle.

Il s’installe à Jippo, un club de D2, en Finlande. Après six mois, et une phase aller réussie, il marque 13 buts en 11 matches. Une performance qui attire vers lui les clubs les plus huppés de la Finlande. C’est ainsi qu’il s’engage pour six mois avec le Fc Lathi. Son entraîneur en équipe nationale de football en salle René Louis Epée parle de lui en des termes laudateurs : « Sa très grande force, c’est son humilité de champion.

Il a une très grande lecture du jeu. Naturellement doué, il est voué à un bel avenir. Mais pour cela, il devra progresser sur tous les plans et notamment au niveau de son mental en se montrant assez ambitieux ». Libre de tout contrat, Ariel Thierry Ngueukam, 24 ans, devrait profiter de ce mercato hivernal pour s’engager avec un club plus huppé.

Journal du Cameroun

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau