Adoum Garoua - J.P Akono: Les 15 millions de la discorde

Le sélectionneur camerounais actuellement en poste, a indiqué qu'il ne présenterait pas de candidature.

adoum-garoua.jpg

Jean-Paul Akono considère cet appel à candidature, comme un mépris à son égard qui viserait plutôt son limogeage. Lancé le 22 avril, cet appel à candidature au poste de sélectionneur des Lions indomptables fait suite à une brouille, sur les prétentions salariales intervenue entre le Ministre camerounais des Sports et le sélectionneur de l'équipe nationale de football fanion Jean-Paul Akono, qui travaille sans contrat écrit depuis son avènement à la tête de la sélection en septembre 2012.

Galvanisé par la victoire de 2 buts à 1 du Cameroun sur le Togo, le 23 mars, lors de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 au Brésil, Adoum Garoua a finalement proposé un salaire de 7 millions de FCFA à l'entraîneur. Mais, l'entraîneur-sélectionneur des Lions indomptables, s'appuyant sur les bons résultats obtenus ces derniers mois par son équipe, a refusé la proposition du Ministre des Sports. Il exige plutôt 15 millions de salaire mensuel.

Après cette brouille, les pouvoirs publics ont décidé d'aller à la recherche d'un nouveau coach. Les candidats doivent satisfaire aux conditions suivantes: être titulaire d'un diplôme d'entraîneur de football; avoir une bonne expérience internationale; être disposé à résider au Cameroun de façon permanente pendant la durée du contrat; avoir une grande capacité d'adaptation et une aptitude au travail en équipe; avoir la maîtrise du français ou de l'anglais.

Jean-Paul Akono en colère, a déjà décidé de ne pas présenter de candidature. Il qualifie d'ailleurs le processus, comme une mascarade. «Je ne vois pas pourquoi je dois postuler là où je suis déjà ou pour ce que les autres veulent. Le poste n'est pas vacant à ce que je sache. Si c'est comme ça qu'on me met hors jeu, allez-y», a protesté le coach des Lions indomptables, en précisant au passage que «c'est le désordre qu'on veut installer là».

Pourtant, le technicien camerounais avait de bonnes raisons de rêver après la victoire étriquée, 2 buts à 1 des Lions indomptables sur les Eperviers du Togo, le 23 mars dernier au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, dans le cadre de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde de football 2014 au Brésil.

© Nadine Bella | La Météo

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau