Natation - Mondiaux 2012 : Florent Manaudou rate le triplé sur 50 mètres nage libre

manaudou.jpeg

Après ses titres de champion olympique et champion d'Europe du 50 mètres nage libre, le Français visait une troisième médaille d'or en 2012 aux Mondiaux d'Istanbul, mais il devra se contenter de l'argent.

Florent Manaudou a connu son premier revers en étant battu sur sa distance, le 50 mètres nage libre, par le Russe Vladimir Morozov, après une course décevante qui lui aura tout de même apporté l'argent, lors des Mondiaux 2012 en petit bassin, vendredi à Istanbul. La France, venue en tout petit comité en Turquie (9 nageurs), a collecté sa première médaille de ces championnats.

Mais l'argent n'était pas l'or que tous attendaient, tant Florent Manaudou s'est présenté comme le grand favori. En raison de son statut, de sa victoire il y a trois semaines à l'Euro 2012 à Chartres et du meilleur chrono de l'année qu'il détient (20 sec 70).

Manaudou est tombé sur plus fort

La nouvelle star de la natation française est tombée sur plus fort. Morozov, un Russe de 20 ans qui s'entraîne depuis six ans en Californie (États-Unis), a nagé comme une fusée pour s'imposer en 20 sec 55, contre 20 sec 88 pour le Français. Le Russe a excellé sur la reprise de nage. "Je me devais de gagner. J'ai peut-être deux trois regrets sur ma course, mais ça aurait été très dur de faire 20 sec 55 aujourd'hui. Je suis quand même vice-champion du monde, je vais pas cracher dessus. L'année dernière, je n'étais rien du tout. J'étais 20e mondial.

Alors, c'est plutôt bien quand même", a dit Manaudou, tentant de minorer sa défaite. Florent Manaudou s'attendait à un duel tendu avec Morozov, son dauphin à Chartres le mois dernier. Dès la chambre d'appel, la course a commencé. "On s'est échangé deux trois mots avec Morozov. C'était assez bon enfant. Je pense qu'il essaie de me déstabiliser, mais ça marche pas trop", a raconté le Français avec le sourire.

"Déception"

Le champion, qui s'est élancé au côté du Russe, est allé le féliciter dans l'eau. Même si les compétitions en petit bassin sont de moindre importance, ce 3e titre manqué est une déception pour Romain Barnier, l'entraîneur du Marseillais, qui a repris le flambeau après le départ de James Gibson le mois dernier. "C'est une déception, parce que, clairement, c'est le titre qui était visé.

La concurrence était forte aujourd'hui.

On est dans un format petit bassin, l'objectif annoncé, c'était clairement les championnats d'Europe (à Chartres) et puis après la volonté de continuer jusqu'aux championnats du monde pour prendre de l'expérience", a souligné Barnier. Le coach a rappelé que "l'événement majeur de la saison reste Barcelone (Mondiaux 2013 en grand bassin)", où Morozov sera très attendu. "Maintenant il reste à savoir si Morozov n'est qu'un homme de petit bassin ou alors s'il est capable de nager près des 21 secondes, ce que seront les objectifs à Barcelone", a expliqué Barnier qui s'avance : "Ça a l'air d'être un nageur du futur, tant mieux, parce qu'il a l'air d'être un beau compétiteur avec une belle gueule de compétiteur. Tant mieux."

Manaudou veut se rattraper sur 50 mètres

brasse Manaudou espère ne pas en rester là et se rattraper sur 50 mètres brasse, dont les séries ont lieu samedi. Durant cette 3e journée, l'Américain Ryan Lochte, quintuple champion olympique, a battu le premier record du monde de ces championnats sur 200 mètres 4 nages (1:49.63) et glané sa 4e médaille d'or en Turquie qu'il est allée offrir à un jeune garçon turc installé dans le public.

Source: AFP

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau