L’Algérie, et les fennecs récidivent, nous ne représentons pas l’Afrique, mais tous les arabes du monde

 

Olga 1

Espagne 1982; Lakhdar Belloumi, l’ancien joueur de la sélection Algérienne lance aux caméras de la télévision: «je dédis cette victoire au monde arabe». Brésil 2014; le milieu offensif algérien Sofiane Feghouli: «Cette qualification, c’est pour tous les Algériens, tous les Arabes DU MONDE»

Pour se qualifier en coupe du monde, l’Algérie passe par l’Afrique, mais représente-t-elle l’Afrique ? «Non» dit le milieu offensif algérien Sofiane Feghouli, «nous avons gagné pour tous les algériens du monde, et POUR LES ARABES DU MONDE ENTIER», s’enthousiasme-t-il sur BEIN SPORT, après la qualification des fennecs, suite match nul face à la Russe, 1 but partout. Et ce n’est pas la première fois qu’un joueur algérien rappelle aux africains qu’ils ne sont pas représentants du continent noir. Lors de la coupe du monde d’Espagne 1982; après la victoire de l’Algérie 2-1 face à la République Fédérale d’Allemagne, Lakhdar Belloumi, l’ancien joueur de la sélection Algérienne lance aux caméras de la télévision: «je dédis cette victoire au monde arabe».

La question que ces déclarations de joueurs algériens de toutes générations soulèvent, ne doit-elle pas amener les africains pour une fois à légitimement se demander, s’il ne faut-il pas envisager que l’Algérie, et, ou tout autre pays du continent qui ne se considère pas africain, aille participer aux qualifications ailleurs ? S’ils ne se sentent pas africains, c’est leur droit; mais alors, il faut tirer les conséquences. Pourquoi l’Algérie ne ferait-elle pas une demande pour intégrer la Asian Football Confédération; où elle pourrait retrouver ceux que les joueurs algériens représentent, les arabes, là où elle se sentirait bien, et très bien.

Les algériens, enfin les joueurs algériens doivent comprendre que le continent africain est souvent appelé le continent noir; mais il est multiracial, on y trouve des blancs, des indiens, des communautés originaires de l’Asie, et certaines venant même de l’Asie du sud-est. Le paradoxe, c’est qu’après la défaite de l’Algérie face à la Belgique, la tristesse a envahi tout le continent, de Dakar, en Afrique du Sud, en passant par Conakry, Abidjan, Lagos, Brazzaville, Luanda etc. Alors que du côté des pays arabes, allez lire les sites internet, forums, et autres réseaux sociaux saoudiens, yéménites, irakiens, jordaniens…; ce match ne faisait même pas de débats, une indifférence totale pour ceux qui se réclament leur frères, et qui se sont toujours admirés ainsi.

Avant tout, l’Israël, géographiquement lié aux pays arabes, se retrouve dans l’Union des associations européennes, et non de la Asian Football Confédération de football; parce qu’ils se sentent européens; donc, chers algériens si vous n’êtes pas africains ? Faites la demande auprès de la FIFA, et bon vent, nous vous souhaitons ADIEU, et tous les vœux de succès. Pour l’Afrique, il nous reste désormais, le Nigeria, dont le gardien Vincent Enyeama, a déclaré sur BEIN SPORT, à quelques heures de Nigeria-France, «nous ferons tout pour honorer le continent africain», et ça, ça nous fait chaud au cœur, THANK YOU MR VINCENT ENYEAMA. Nous vous souhaitons tous de même, bonne chance les fennecs…

guineeinformation

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau