François Gabart vainqueur du Vendée Globe avec un nouveau record en prime

Le Français François Gabart (Macif) a remporté ce dimanche 27 janvier aux Sables-d'Olonne le Vendée Globe, tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance, dans un temps record de 78 jours, 2 heures, 16 minutes et 40 secondes.

vende.jpg

 

Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître ! A 29 ans, François Gabart boucle le premier périple de sa carrière par un chrono ravi à la référence du Vendée Globe, Michel Desjoyeaux. Mais ce dernier, double vainqueur en 2001 et 2009, n’est guère surpris par la performance de son jeune successeur.

Car il fait partie, avec Kito de Pavant, concurrent malheureux cette année, des parrains de métier du jeune Charentais, formé dans le très sélectif centre d'entraînement aux courses au large de Port-la-Forêt, en Bretagne. Ingénieur en génie mécanique, Francis Gabart fait ses gammes dans les courses de renom à partir de 2009, de la Solitaire du Figaro à la transat Jacques-Vabre, entre Le Havre et Purto Limon, au Costa Rica.

Loin de la génération des pionniers du Vendée Globe, il est l'archétype du skipper des temps modernes, un profil de sportif de haut niveau, rompu aux courses où l'électronique prime désormais sur l'instinct.

Son monocoque de 18 mètres, qui mobilise un budget de plus de 8 millions d'euros sur 4 ans, a été testé sur des courses de préparation comme la transat Lorient-Saint Barth, remportée en 2011.

A l'époque, il avait franchi la ligne d'arrivée de nuit et dans l'anonymat. Cette fois, il laisse une trace durable dans l'esprit des marins, au sens propre puisque, tradition oblige pour les gagnants, ses empreintes de navigateur seront scellées dans le ciment du remblai des Sables-d'Olonne.

Par RFI

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau