Athlétisme: Antoinette Nana Djimou, reine d’Europe

Avec un total de 4666 points, la Camerounaise naturalisée Française conserve au bout du suspense son titre de Championne d'Europe en salle du pentathlon.

antoinette-nana-djimou-flag-004-ns-600.jpg

C'est tout le charme des épreuves combinées. Ce suspense à l'arrivée de la dernière épreuve, lorsque le temps semble s'arrêter avant l'annonce des résultats finaux. Antoinette Nana Djimou déteste le 800 m mais sait aller à bout d'elle-même. Alors, après un troisième tour lors duquel elle s'était endormie, elle s'est arrachée dans les 200 derniers mètres. Pour conserver son titre européen acquis en 2011, elle devait terminer à moins de six secondes de la Bélarusse Yana Maksimava. En 2'20"62, elle a gardé 5"78 de marge sur cette dernière.

antoinette-nana-djimou.jpg

Plus qu'à Paris-Bercy il y a deux ans, où elle avait pourtant décroché son premier titre continental. La différence? Le nouveau défi qu'elle s'est lancée, en menant de front études de stylisme et sport de haut niveau. Un emploi du temps chargé qui ne l'a finalement pas empêchée de continuer à briller. C'est lors du lancer du poids qu'Antoinette Nana Djimou est allée chercher son titre. Après un très bon 60 m haies en 8"12 mais un concours de la hauteur décevant avec 1,75 m, elle a expédié son engin à 15,35 m, à six centimètres de son record personnel. Avec une première place obtenue à la longueur grâce à un troisième essai à 6,32 m, le plus dur était fait.

Championne d'Europe en salle en 2011, titrée l'été dernier à Helsinki en plein air, l'athlète du CA Montreuil prolonge son règne continental. Les esprits chagrins expliqueront que les cinq meilleures mondiales, dont la Britannique Jessica Ennis, n'étaient pas là. Mais les absents ont toujours tort. Et la Française, au fil des années, est en train de se constituer un joli palmarès. Auquel il ne manque plus, désormais, qu'une médaille mondiale

© Nadine Bella | La Météo

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau