Pourquoi les hommes perdent le désir

Ils sont de plus en plus nombreux dans les cabinets des sexologues, avec leur désir en panne. Parce qu’ils ne veulent plus de sexe sans amour, parce qu’ils refusent la performance.

Enquête chez ces nouveaux hommes fragiles. Les hommes seraient-ils lassés d’avoir à être « des bêtes de sexe » ? En tout cas, ils consultent de plus en plus pour leurs problèmes de libido.

L’andrologue et psychosomaticien Alain Mimoun a repéré l’émergence du phénomène il y a dix ans. « Depuis cinq ans, dit-il, les cas se multiplient. » François-Xavier Poudat, psychiatre et sexologue, constate aussi que la plupart de ses patients – dont 30 % lui sont adressés par leurs compagnes – confondent encore baisse de désir et problèmes d’érection. « C’est rassurant pour eux de croire qu’il ne s’agit que de défaillances mécaniques, mais les causes physiques ne concernent que 5 % des patients entre 30 et 50 ans. Très vite, les autres se rendent compte que leur souffrance est d’ordre psychologique. »

Dans un contexte où la jouissance est l’objectif numéro un, « le sexe est partout mis en avant, dans une course à la performance et une escalade du hard où l’autre devient une chose, déplore Gérard Leleu, médecin et psychothérapeute de couple. Mais je le vois chaque jour de façon criante : les patients ne veulent plus de ça. Ils souhaitent donner du sens au sexe, le réhumaniser et le resacraliser. »

Psychologue.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/01/2013