Jeux Olympique

 

Jeux Olympiques: Les athlètes camerounais en route pour Londres

Une cérémonie chargée de symboles. Hier, au siège du Comité national olympique et sportif camerounais (CNOSC), les paroles étaient fortes. Même les tenues, les gestes et les silences parlaient. Le Premier ministre, Philémon Yang, chef du gouvernement, représentant personnel du chef de l’Etat à la cérémonie d’au revoir aux trente-trois athlètes camerounais qualifiés pour les Jeux olympiques de Londres 2012, est allé leur transmettre les encouragements de la nation entière. Dans un style qui lui est particulier, le PM, a serré la main aux trente-et-un athlètes présents. Seuls Sarah Hanffou Nana (tennis de table), en stage en France et Adam Idrissa (athlétisme), retenu pour les Championnats d’Afrique, n’ont pas pu effectuer le déplacement. Ce qui a retenu l’attention, c’est la forte présence des filles dans cette délégation.

Elles sont vingt-trois athlètes sur les trente-trois qualifiés. A 9h35, le PM, a remis l’étendard (drapeau) de la République du Cameroun à Ali Laure Annabelle, porte-drapeau de la Cameroon Olympic Team. C’était un moment de grande émotion. Quelques minutes plus tôt, Hamad Kalkaba Malboum, président du Comité national olympique, au nom de la famille olympique, a prié le PM de transmettre les remerciements des athlètes, des entraîneurs et des officiels au chef de l’Etat pour sa sollicitude constante et permanente au mouvement olympique.

Le président de la République, Paul Biya, a instruit le déblocage d’une subvention spéciale qui a servi à la campagne des qualifications, à la préparation et à une participation digne et honorable de la Cameroon Olympic Team. Adoum Garoua, ministre des Sports et de l’Education physique, dans son allocution de circonstance, a demandé aux athlètes de revenir en vainqueurs. Une partie de la délégation sportive a quitté le pays hier soir pour Aberdeen en Ecosse, site du stage d’acclimatation. Les autres membres de cette première cuvée de départs s’envolent ce soir. Les boxeurs feront un crochet par l’Italie pour un camp d’entraînement.

Ali Laure Annabelle (lutte), elle, participera à une dernière compétition en Espagne, juste avant d’aller recharger les batteries en France. Le PM et l’ensemble des membres du gouvernement qui l’accompagnaient étaient admiratifs de nos ambassadeurs qui ont bataillé dur pour décrocher leur qualification. Le Cameroun embarque pour Londres. Il va à la chasse aux médailles.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau