Université des Montagnes: 5 milliards de F pour la modernisation

Un jour nouveau s'est levé sur le campus de l'Université des montagnes (UDM), à Banekane, vendredi dernier. C'était à l'occasion de la cérémonie de signature des documents de prêt entre l'Association pour l'éducation et le développement (AED) promotrice de I'UDM, et l'Agence française de développement (AFD). En présence de l'ambassadeur de France au Cameroun, Bruno Gain, du préfet du Ndé, Christian Ebelle, et du représentant du ministre de l'Enseignement supérieur.

L'enveloppe de cinq milliards de Fcfa, prêt à faible taux d'intérêt, octroyé à l'AED « est la fin heureuse d'un long parcours engagé depuis près de deux ans mais aussi le début prometteur d'un autre processus, celui de l'extension et de la modernisation des infrastructures de notre institution », a souligné le Pr Lazare Kaptue, président de l'AED.

Ainsi, le nouveau site qui abrite déjà deux bâtiments et les cliniques universitaires de l'UDM, sera un vaste chantier dans les prochaines semaines. Il y est prévu la construction de cinq bâtiments à étages, d'un amphithéâtre de 350 places, d'une résidence universitaire de 250 lits et le renforcement de l'hôpital, par la construction d'un grand bâtiment, entres autres. Par ailleurs, le Pr Lazare Kaptue s'est réjoui que l'AFD s'engage à donner un nouveau look à l'université, « qui va se hisser sans doute au rang des Grandes Réalisations et des grands projets structurants si chers au président Paul Biya.»

Dans son allocution, l'ambassadeur de France au Cameroun s'est dit heureux d'accompagner l'UDM dans la formation des « jeteurs du développement et de changement, dont le bilan depuis sa création est louable.» C'est pourquoi depuis son ouverture en 2000, l'UDM a formé 312 diplômés en médecine, 57 en pharmacie, 239 licenciés et 14 masters dans le domaine des technologies. Pour Bruno Gain, c'est le fruit d'une offre de formation adaptée, qui épouse les contours du partenariat déjà riche en matière d'éducation entre le Cameroun et la France.

© Azize Mbohou | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau