Université de Buea: La première cuvée des médecins sur le terrain

ub.jpg

La 17eme promotion de l’Université de Buea, région du sud-ouest est sur le terrain. Présidé par le professeur Maurice Tchuenté, chancelier des ordres académiques, représentant personnel du ministre de l’enseignement supérieur empêché, la sortie de la première promotion des médecins issus de ce prestigieux centre du savoir a été un évènement.

En témoigne la qualité des invités qui ont effectué le déplacement pour la circonstance « Je suis fier d’avoir participé à la sortie de cette première promotion des médecins formés ici », s’est exprimé Dr Ndifor, représentant régional de l’ordre national des médecins du Cameroun pour la région du sud-ouest. Au cours de cette cérémonie très courue, les médecins ont évoqué les difficultés liées à la langue lorsqu’ils se formaient à l’Université de Yaoundé. « C’est une bonne chose de savoir qu’aujourd’hui, les médecins anglophones peuvent se former en anglais », a confié le représentant de l’ordre. Au total 53 jeunes médecins donc 12 de sexe féminin, ont été édifiés sur la pratique de la médecine.

Dans son discours de circonstance, la représentante du président de l’Ordre national des médecins a demandé à l’Etat de soutenir ces nouveaux médecins comme par le passé. « Pour combler le vide des médecins au Cameroun, le ministère en charge de l’enseignement supérieur avait pris l’engagement de payer les inscriptions des nouveaux médecins. Mais tout récemment, le ministre a avoué son incapacité, faute de moyens financiers à le faire.

Nous avons ici la première cuvée des médecins formés dans la partie anglophone », a-t-elle dit. Pour sa part, le vice-président de l’Ordre a rappelé aux uns et autres les missions de l’ordre national des médecins du Cameroun. « Nous ne sommes pas un syndicat mais un organe qui veille sur l’éthique et la déontologie de la profession », précise-t-il en substance.

Après quoi l’on a assisté à la prestation de serment. «Je suis content d’être parmi les premiers médecins formés à l’Université de Buea. Nous avons du grain à moudre sur le terrain », a reconnu un jeune médecin. Et un autre d’affirmer qu’« après mon doctorat, j’aimerais poursuivre les recherches pour une spécialisation avant de retourner exercer au Cameroun.

Il faut que l’Etat nous donne les moyens d’aller faire les recherches et de venir combler le déficit. » Le jeune Neba Fabrice Abunde de la faculté de Sciences, département de biochimie qui a rendu un hommage à Dieu et à ses enseignants a reçu le prix du meilleur étudiant de cette promotion avec 3.74 sur un total de 4. Selon les chiffres enregistrés, 8 étudiants ont reçu la mention d’honneur. Parmi eux 7 garçons, une fille, Nenkam Mentho Adree du département de mathématiques.

Aux différents récipiendaires, Dr Nalova Lyonga, recteur de l’Université de Buea les a conviés à travailler d’arrache-pied pour garder intacte l’image de cette première université anglo-saxonne créée il y a dix-neuf ans aujourd’hui. Au finish, les meilleurs étudiants (licences, masters, doctorats) ont reçu des primes de la part des partenaires qui se sont bousculés aux portillons.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau