TIC dans les campus scolaires: Un enseignant camerounais présente sa vision aux Etats-Unis

Dr Gabriel Kengni pense que celle-ci, adoptée par nombre de ses collègues professeurs d’informatique dans le Maryland, pourrait permettre aux enseignants camerounais de mieux prendre en main leurs élèves et étudiants.

En cet après-midi du jeudi 2 mai 2013, la grande salle réquisitionnée pour le forum organisé par Dr Gabriel Kengni à Rockville dans l’Etat du Maryland aux Etats-Unis, s’est avérée étroite. C’est, adossées aux murs de cette salle, que nombre de personnes parmi le millier de présents (enseignants, étudiants, informaticiens et autres curieux) ont suivi l’exposé de l’enseignant camerounais des établissements scolaires américains portant sur le thème suivant : « Articulation horizontale et verticale dans le system scolaire.

Comment assurer une utilisation équitable de la technologie dans les campus scolaires au 21ème siècle : Wifi pour l'équité et l'inclusion ». Par ce thème, deux objectifs étaient recherchés. «Le premier étant d’améliorer les moyens de collaboration entre les enseignants du primaire, secondaire, et des Universités ; le deuxième étant d’assurer une utilisation équitable de la technologie dans les campus scolaires au 21ème siècle », révèle Dr Gabriel Kengni.

En organisant ce forum, Dr Kengni veut résoudre le problème de l’enseignant «singleton». Il a en effet été constaté que dans le secondaire et les Universités, certains enseignants se trouvent seuls à enseigner un sujet dans le campus et une autre personne enseignant ce sujet se trouve dans un autre lycée ou autre Université. Cet enseignant se sent ainsi isolé et n’a personne avec qui collaborer. Dr. Kengni veut pallier ce problème en instaurant un système qu’il appelle « Communauté d’apprentissage professionnel » ou les singletons de tous les lycées et Universités travaillant dans le même district, arrondissement, département, ou région pourront se rencontrer une ou deux fois par an pour collaborer. Il appelle cela « Articulation horizontale ». Pour assurer une transition normale des élèves des lycées aux universités, Dr. Kengni prône l’« Articulation verticale » ou les enseignants des lycées et d’Universités se rencontrent et collaborent au sujet de la préparation mentale et académique des élèves et étudiants avant leur entrée a l’université. Toute cette stratégie c’est pour qu’un enfant qui entre dans le système à l’école primaire soit au courant de ce qui l’attend au secondaire, et à l’université.

Comment vulgariser le Wifi

Le deuxième point de cette conférence était axé sur le campus et l’accès à la technologie au 21ème siècle. « Si les étudiants ne peuvent pas apprendre selon nos méthodes d’enseignements, peut-être que nous devrions enseigner de la façon dont ils apprennent », soutient Dr Kengni. A l’en croire, l’utilisation de la technologie dans les campus ne répond plus aux normes de ce siècle ou l’utilisation des objets sans fils (Wireless) est à la mode. « Pour assurer une utilisation équitable de la technologie dans les campus scolaire au 21ème siècle nous devrions passer du système des laboratoires informatiques où les ordinateurs sont connectés par les câbles au système sans fil », révèle Dr. Kengni qui a par ailleurs démontré comment l’implémentation du Wireless fidélité ou Wifi dans le système scolaire va créer un système équitable et inclusif qui sera bénéfique à tous les intervenants : élèves, étudiants, enseignants, staff, et autres. Avec ce système en place, les professeurs et étudiants n’auront plus à s’inscrire sur une liste pour utiliser le laboratoire informatique.

L’accès à la technologie devrait être à portée de main pour une utilisation en classe, selon les besoins. Il ne devrait pas être prédit à l'avance et inséré dans un intervalle de temps donné. L'intégration de la technologie actuelle limite les élèves et les enseignants en matière d’exploitation de la puissance de la technologie. Surtout s'ils doivent attendre leur tour pour utiliser le laboratoire d'informatique. Avec le Wifi, le laboratoire ne sera pas éliminé, les moins nantis y iront pendant que ceux qui ont leurs Tablettes, i-phones, portables, et autres gadgets accéderont aux informations sans avoir besoin de se déplacer. Au lieu d’aller au laboratoire, le laboratoire viendra chez eux. Dr. Kengni a enfin démontré comment chaque classe pouvait avoir accès à l'Internet sans avoir besoin de câbles Ethernet. D’après lui, « l’intégration de la technologie actuelle est bonne, mais nous devrions faire mieux en remplaçant le système de câbles par le système sans fil.

La technologie sans fil transformera chaque salle de classe en laboratoire informatique et assurera donc l’égalité d'accès à la technologie par tous selon les besoins. » Les étudiants et autres parties prenantes devraient être encouragés à apporter leur ordinateur de poche au campus et à se connecter à l'Intranet du campus.

© Honoré FOIMOUKOM | Le Messager Depuis le Maryland aux Etats-Unis

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau