Session d'examens 2013: Les délibérations à partir de 8,5/20

Le Directeur de l'Office du Baccalauréat du Cameroun (OBC), Zacharie Mbatsogo, en a fait la révélation jeudi dernier à Yaoundé.

office-du-bacalaureat-cameroun.jpg

«En deçà de 10, il y a un seuil sur lequel on ne s'arrête même pas, mais à partir de 8,50, 8,60, on peut essayer de voir votre cas après avoir consulté le livret scolaire». A tenu à préciser d'entrée de jeu Zacharie Mbatsogo qu'entouraient les hommes de médias et certains membres de son équipe. En effet, le Directeur de l'OBC, dans son allocution, a rassuré que son équipe et lui ont déjà pris «toutes les dispositions nécessaires pour que la session de cette année connaisse un dénouement plus heureux que celui des sessions antérieures». Il a également présenté les statistiques des ressources humaines et matérielles, les innovations de la session 2013.

Parmi celles-ci, les hommes de médias ont pu retenir que les épreuves d'Education physique et sportive (EPS) sont dorénavant obligatoires à tous les examens avec un coefficient égal à 2. Pareil pour les nouvelles filières instaurées dont les Technologies de l'Information dans l'enseignement secondaire général, Sciences et Technologies du Tertiaire dans l'enseignement secondaire technique, et Maintenance et Installation des Systèmes Electroniques... Concernant les méthodes de délibération, Zacharie Mbatsogo a plutôt tenu à préciser «qu'aucun élève ne peut être admissible à un examen s'il ne le mérite pas.

En ce qui concerne la moyenne retenue, le système du jury admet que tous ceux qui ont 10/20 sans note éliminatoire sont admissibles. Par contre, ceux ayant 10/20 avec une note éliminatoire passent aux délibérations pendant lesquelles on fait intervenir leur livret scolaire». Dans son mot de fin, le Directeur de l'Office du Baccalauréat du Cameroun (OBC) a invité les journalistes à faire preuve de professionnalisme dans l'exercice de leur fonction. «Il faut parler des choses vraies et bien se rassurer que ce qui est dit ne doit pas écorner l'image du Cameroun à l'extérieur», a-t-il conclu.

© Angélique Edoa (stagiaire) | La Météo

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau