Palmarès des lycées et collèges: Le Lycée de Bépanda en haut

Premier établissement public au classement de l'Office du Bac, il veut maintenir le cap.

C’est un Proviseur tout souriant que CT a rencontré hier matin, dans son bureau du Lycée de Bépanda dans l'Arrondissement de Douala V. Richard Napi, en poste depuis bientôt une dizaine d'années, se veut modeste. Sur sa table, se trouve en bonne place l'édition de Cameroon Tribune du 19 mars qui contient la bonne nouvelle. C'est donc avec joie que le personnel de cet établissement public a appris, mardi dernier, qu'il occupe la première place nationale dans sa catégorie, au classement de l'Office du Bac du Cameroun (OBC). Déjà en 2009, il occupait cette première place.

Dans la cour du Lycée ce mercredi, de nombreux élèves vont et viennent. A deux jours du départ en congés, le personnel a baissé un tout petit peu la garde. C'est aussi un jour spécial : le personnel présente ses vœux à monsieur le Proviseur. Le Lycée de Bépanda compte 3150 élèves avec un minimum de 80 élèves par classe. Situé dans l'un des quartiers les plus mal famés de Douala, sa performance est une belle surprise pour beaucoup d'observateurs. Il y a 10 ans, personne ou presque ne lui prédestinait un avenir aussi radieux, au vu de la place qu'il occupait au classement susmentionné, 120e.

Pour atteindre cet objectif, le Proviseur explique qu'il a fallu l'implication de tous : le personnel enseignant, les parents d’élèves, le personnel d'appui. «Nous tenons régulièrement des réunions pour être sur la même longueur d'ondes. Depuis le début de l'année, nous avons organisé pas moins de cinq rencontres, cela nous permet de corriger les manquements», déclare Richard Napi. Autre ingrédient et peut-être le plus important, précise le chef d'établissement, la discipline. Bien que le nombre d'élèves ne facilite pas la tâche. Enfin, le Lycée s'astreint à l'application stricte des instructions de la hiérarchie, au respect des normes pédagogiques...

Entre autres, il faut éviter de surcharger les salles de classe et veiller à une gestion administrative rigoureuse. La première place des établissements publics obtenue en 2009 avait été suivie de la construction d'un nouveau bâtiment composé d'une salle des professeurs climatisée et d'un bloc de 24 bureaux par les parents d'élèves.

© Mireille ONANA MEBENGA | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau