Ngaoundéré: De nouvelles infrastructures pour l’Université

Cette institution a gagné des structures issues de partenariats étrangers et quelques stades.

universite-ngaoundere.jpg

Lors de la cérémonie de clôture des activités de la 16e édition des jeux universitaires 2013, le Pr Jacques Fame Ndongo, Ministre de l'Enseignement supérieur, est revenu sur la question des infrastructures sportives dans les Universités d'Etat. Selon lui, «lors de chaque édition, la Fédération nationale des sports universitaires (FENASU) et autres parties prenantes de l'organisation doivent penser en retour, à l'Université qui les a accueillis».

«Les retards dans la livraison des infrastructures sportives sont dues aux lenteurs enregistrées dans les procédures de passation des marchés publics. Mais, nous avons réussi à avoir un marché de gré-à-gré et nous espérons avoir bientôt achevé la tribune du stade. A cela s'ajouteront d'autres réaménagements. Et ces infrastructures resteront pour l'Université de Ngaoundéré, a déclaré le Pr Paul Henri Amvam Zollo, recteur de l'Université de Ngaoundéré, et actuel Président de la FENASU.

En tout, ce sont trois stades, un de football, de volleyball et de tennis qui ont été construits. A cela s'ajoutent la réhabilitation de la piste d'athlétisme, 03 terrains de football, autant de tennis de table, 02 de multisports (volleyball et handball), le même nombre pour le basketball et un gymnase pour les sports de combat. Autre chose et non de moindre, c'est l'inauguration de certaines infrastructures.

Le jour du lancement des jeux-U, le Ministre de l'Enseignement supérieur, le Pr Jacques Fame Ndongo a inauguré le Centre de Développement de Technologie, de l'Information et de la Communication (CDTIC). Créé en 2008 et fonctionnel depuis 2010, il abrite à la fois l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), la bibliothèque numérique où l'on a accès à des bases de données scientifiques et la Radio Campus. Le CDTIC abrite aussi le Campus Numérique Francophone, fruit de la coopération avec l'AUF et bien d'autres activités liées aux TIC. Le Ministre a également inauguré l'amphi 1000, la première du genre sur ce campus.

L'Université de Ngaoundéré a, au cours de ces jeux, noué des relations avec des entreprises, nombre d'universités et d'organisations à l'étranger. Certaines d'entre-elles ont apporté leurs appuis matériel et financier à l'institution. C'est le cas de Camrail qui a remis des matériels du sport et une enveloppe d'un million de francs CFA. La société Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam) a installé des bacs à ordure dans tous les bâtiments de l'Université de Ngaoundéré. Histoire selon cette entreprise de lutter contre l'insalubrité sur le campus.

© JEAN AKOUM AMIRI | L'Oeil du Sahel

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau