L’éducation sans fil au Cameroun

L’éducation sans fil. Un vaste chantier éducatif est lancé au Cameroun pour moderniser l’enseignement à travers les NTIC. Par cette impulsion, le pays espère devenir un des leaders de l’enseignement à distance, lutter contre les inégalités et favoriser la promotion sociale.

Aujourd’hui, deux lycées de Yaoundé, le lycée Bilingue et le lycée Leclerc sont équipés d’une plate-forme multimédia et du personnel administratif a été formé pour encadrer et guider les jeunes. L’objectif : mettre en place toutes les compétences en interne afin de permettre un réel transfert de connaissances, et qu’ensuite les formateurs puissent transmettre leurs compétences à d’autres enseignants au fur et à mesure du développement du projet. En soutien du gouvernement, deux structures importantes, le Cfa Stephenson fondation spécialisée dans la formation par les NTIC et la CFAO à travers son département Télécommunication.

La mise en oeuvre de cette entreprise est en trois phases. Création de " centres de ressources " en équipant de matériel informatique les lycées et collèges, " mise en réseau " de l’ensemble des centres qui se partagent le même contenu, et " interactivité " avec la mise en place de la formation à distance (médecine, économie, langues...).

Le problème du contenu

Si tout semble se mettre en place au niveau technique avec pour chaque lycée l’installation d’une soixantaine de postes de travail, des imprimantes et des serveurs, le contenu semble encore le parent pauvre du projet. On trouve aujourd’hui principalement des liens vers des sites classiques d’enseignement à distance et si pour les maths ou la physique cela peut correspondre à ce qu’attendent les élèves, des sujets du type " Comparer la révolution française et la commune de Paris " en histoire sont un peu déplacés.

Mais ne soyons pas trop mauvaise langue tout de suite, attendons que les choses se mettent en place et nous pouvons espérer que dans un an des contenus " africains " seront intégrés. Nous irons en tous cas le vérifier, si le site fonctionne, car il semble n’être accessible qu’une heure sur deux actuellement...

afrik.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau