Jeux Universitaires 2013: Fame Ndongo étouffe une grève des étudiants

Sous le feu de l'actualité brûlante au sein du campus universitaire de Dang, le Ministre de l'Enseignement supérieur qui présidait la cérémonie d'ouverture des jeux de Ngaoundéré a annoncé le payement sans délai de la prime d'excellence pour les étudiants recalés de l'année académique 2010/2011.

ahidjo

Le mouvement d'humeur programmé en ouverture des Jeux universitaires n'a pas eu lieu. Pour cause: la principale revendication des grévistes va être satisfaite sans délai. L'annonce est faite ce 20 avril 2013 par la plus haute autorité de l'Enseignement supérieur au Cameroun. Jacques Fame Ndongo présidait alors la cérémonie d'ouverture de la 16e édition des universiades. C'est la troisième fois (2001, 2007 et 2013) en l'espace de douze (12) ans que cette compétition est organisée à l'Université de Ngaoundéré. L'institution organisatrice des jeux est depuis quelques jours sous la menace d'un soulèvement estudiantin.

La nouvelle délirante est tombée jusque dans les tympans du Minesup qui a réagi aussitôt. Comme quoi, environ un millier d'étudiants de l'Université de Ngaoundéré seraient ivres de colère. Estimés à plus de 2000, ils n'ont pas été retenus en 2010/2011 pour le payement de la prime d'excellence accordée par le Chef de l'Etat. «Il y a eu des tripatouillages pendant la sélection. Nos camarades qui avaient des moyennes inférieures aux nôtres ont été payés. Chaque fois on fait des requêtes et les doyens les jettent dans la poubelle. Pour nous faire entendre, on a décidé d'organiser une grève pendant la cérémonie d'ouverture des jeux U», a affirmé un étudiant de la Faculté des Sciences. Hormis le payement de leur prime, les cops réclament également l'amélioration de leurs conditions de vie (logement universitaire, service de santé, etc).

Approché, une autre étudiante a informé qu'un premier regroupement a eu lieu à l'esplanade du rectorat de Ngaoundéré. «La semaine dernière (le 15 avril 2013, Ndlr), certains parmi nous ont rencontré le Recteur et lui ont clairement dit que si leur demande n'est pas satisfaite, cela pourrait avoir des conséquences sur les jeux universitaires». Les médiations du Secrétaire Général, Pr Rémy Sylvestre Bouelet, ceux du Délégué général des étudiants, des Délégués des niveaux et des facultés ne sont pas parvenues véritablement à faire apaiser la tension. Il faut reconnaître que ces discussions ont permis de dissuader quelques uns. La menace du mouvement d'humeur a donc plané jusqu'à l’ouverture des jeux universitaires. L'impressionnant dispositif sécuritaire déployé ce jour-là laissait présager de violents heurts entre étudiants et forces de l'ordre.

«Bannir la brutalité»

Il n'en fut rien. Ainsi en a décidé Jacques Fame Ndongo. Le Minesup a, pour ainsi dire, fait le choix de se plier à la revendication des étudiants. «Les listes additives (...) sont disponibles. Les 1087 étudiants de l'Université de Ngaoundéré bénéficiaires des primes à l'excellence dans le cadre des listes additives 2010/2011 percevront lesdites primes dès lundi le 22 avril 2013», a-t-il proclamé lors de son discours d'ouverture des jeux universitaires. Une leçon de fair-play que le membre du gouvernement va ensuite prescrire aux athlètes en compétition depuis maintenant trois (3) jours sur le campus universitaire de Dang. «Je demande aux athlètes, encadreurs (...) d'être toujours plus responsables, respectueux de l'autre pour qu'il n'y ait pas d'ennemi qu'il faut absolument abattre, diaboliser et détruire».

Pour le Minesup, il importe de bannir la brutalité et la haine. Le thème de cette édition des jeux le recommande: «Intégrité et émergence». Même son de cloche chez le Recteur Paul Henri Amvam Zollo, par ailleurs Président de la Fédération nationale du sport universitaire (Fenasu). Ce dernier a, en outre, assuré que toutes les dispositions sont prises aux fins de réserver un séjour agréable aux délégations d'autres Universités et Ecoles de formations. Mais la grogne se fait entendre notamment au sujet de la restauration. Toujours est-il que depuis l'heureuse annonce du Minesup au sujet de la prime d'excellence, un vent d'apaisement souffle sur le campus de Dang. La liste additive des bénéficiaires de la prime d'excellence universitaire est affichée au service comptable. Des centaines d'étudiants y vont et viennent incessamment. Mais les payements, eux, restent vivement attendus.

© Salomon KANKILI | Le Messager

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau