Cameroun - Yaoundé: Soupçons de fraude au concours des avocats

Le concours au barreau du Cameroun qui s'est déroulé le 22 février 2014 dans le centre unique de l'université de Yaoundé I, a été emmaillé d'incidents.

Avocat cameroun21

Le concours au barreau du Cameroun qui s'est déroulé le 22 février 2014 dans le centre unique de l'université de Yaoundé I, a été emmaillé d'incidents. Toute chose qui a perturbé le bon déroulement du programme arrêté. Les candidats ont terminé la seconde épreuve de la journée portant sur le Droit, tard, très tard dans la nuit. Initialement, le concours devait commencer à 8h, comme cela a d'ailleurs été le cas, et les postulants devaient affronter deux épreuves de quatre heures chacune à savoir la Culture générale et le Droit. Avec deux heures de pause entre 12h et 14h, la journée aurait da se terminer normalement à 18h.

Pourquoi ce retard? Selon nos informations, le directeur des Professions judiciaires, Amadou Souley; et plusieurs membres du secrétariat du concours ont fortement soupçonné l'existence d'une fraude à grande échelle. Une quinzaine de copies de candidats anglophones, malgré les dispositions particulières prises dans la sécurité des épreuves, présentaient en effet d'inquiétantes similitudes à l'issue de l'épreuve de culture générale. En effet, pour garantir le maximum de confidentialité, chaque épreuve est choisie quelques instants seulement avant son passage. Il a été donc décidé de tout chambouler.

A commencer par le remplacement de la seconde épreuve de la journée qui avait été déjà sélectionnée. D'où le retard constaté. Au grand dam des quelques 3500 postulants. Cette situation a également eu un impact sur le concours des avocats en fin de stage. Le jury a décidé de lui appliquer également ses nouvelles règles de sécurité en changeant tout simplement la seconde épreuve de la journée. Les 128 candidats ont pris leur mal en patience, et ont débuté très tardivement la seconde épreuve de la journée pour l'achever aux alentours de 21h30. Le 23 février 2014, dernier jour du concours pour les candidats au concours de fin stage, la sérénité n'était toujours pas revenue. La première des deux dernières épreuves au programme a débuté tardivement, peu après dix heures

© YVONNE SALANIATOU | L'Oeil du Sahel

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau