CAMEROUN/UNIVERSITÉ DE BUÉA: L`ADDEC S´INSURGE CONTRE LA CONDAMNATION AU TRIBUNAL DE L’ÉTUDIANT ROGER MINANG

buea.jpeg

Suite á la condamnation de leur camarade Roger Minang par le tribunal de Buéa, le Président de l´ADDEC, Thierry Batoum, vient de publier cette note de protestation et invite de tous afin que leur camarade soit libéré.

La note du Président de l´ADDEC

L’étudiant MINANG Roger, président de University of Buea Student Union (UBSU) enlevé à l’université de Buea sur ordre du vice-Chancellor et détenu à la prison centrale de Buea depuis le 27 février, a été ce matin condamné au tribunal de Buea, a payé une caution de 500.000 FCFA pour être libéré. Son crime est de s’être opposer à la décision du vice Chancellor de vouloir faire élire les représentants des étudiants par un collège de professeurs constitués de présidents de départements qui lui sont dévoués

L’ADDEC exprime sa véhémente protestation et sa vive colère face à cette condamnation abusive qui montre la décrépitude et l’arbitraire de la justice camerounais. Par cette condamnation, l’administration camerounaise vient une fois de plus de démontrer son incapacité à donner de réponses aux problèmes des étudiants et le refus d’une liberté d’expression dans notre pays.

Dès lors, le campus de l’université de Buea reste sur haute surveillance militaire et les examens en cours auxquels n’a pu prendre part le président MINANG Roger ainsi que bon nombres de ses camarades alors pourchassés, se tiennent dans un climat de tension et de peur. Comment peut-on condamner un étudiant à payer une telle somme ? Pourquoi l’administration camerounaise n’arrive-t-elle pas à se départir des logiques de forces et de violences ?

L’ADDEC appelle à la mobilisation de tous pour que MINANG Roger soit le plus tôt possible libéré, afin de retrouver le chemin de l’école et de continuer son combat. Unis nous vaincrons !!!!! Thierry Batoum Président ADDEC, depuis Buéa

© camer.be : Issa-Behalal

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau