Cameroun: Plus de 113 000 candidats au BAC

Les épreuves écrites qui démarrent ce lundi pour toutes les séries (A, C, D, E et TI) s’achèvent vendredi prochain Finies les révisions. Les nuits blanches et les groupes d’études. Les candidats au baccalauréat A, C, D, E et TI sont face aux épreuves écrites dès ce lundi matin, sur l’ensemble du territoire national.

Url 1

Selon les statistiques de l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC), ils seront 90.722 pour ce qui est du baccalauréat de l’enseignement général. 8 722 en course pour le baccalauréat de l’enseignement technique commercial. 6 747 pour le baccalauréat de l’enseignement technique industriel. 4 787 candidats pour le brevet de technicien et 2 226 postulants pour le brevet de technicien filière des sciences et technologie du tertiaire. Soit, 113 204 candidats au total.

Dans la région du Centre, pour ce qui est du baccalauréat de l’enseignement général, par exemple, plus de 29 000 candidats ont été enregistrés. A Yaoundé, comme partout ailleurs dans le pays, les centres d’examen ont été apprêtés. Les listes des postulants affichées par salle. Côté candidats, si certains ont déposé les armes depuis vendredi dernier, d’autres avaient encore la tête dans les cahiers jusqu’à hier dimanche. Tous ont, en effet, la lourde mission de dépasser les 55,11% de taux réussite enregistrés par leurs camarades de l’année dernière. Surtout que l’OBC, pour sa part, a pris des dispositions nécessaires pour que l’examen se déroule dans le calme et la sérénité dans les dix régions.

Lors du lancement de cette session d’examen à Yaoundé, Zacharie Mbatsogo, le directeur de l’OBC avait indiqué que « le contexte sécuritaire à l’Extrême-Nord et à l’Est n’empêchera pas que les examens se déroulent dans la sérénité. Les pouvoirs publics en ont pris la pleine mesure et des dispositions ont été prises pour une session d’examen réussie ». Les sous-centres d’examen qui présentaient des risques sécuritaires ont été supprimés. Les candidats des lycées de Fotokol et Kolofata composeront dans les lycées de Makary et de Mora. Autre innovation pour la sécurisation des personnes, les épreuves s’achèveront à 16h pour l’enseignement secondaire général et à 16 h 30 mn pour l’enseignement secondaire technique et professionnel. Non plus à 17 h 30 mn ou 18 h, comme les années précédentes. Au terme de ces phases écrites, l’OBC annonce les délibérations à la fin de ce mois de juin.

© Elise ZIEMINE | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau