Cameroun : Liberman en tête dans le palmarès 2012 des examens officiels

college-libermann.jpg

L’Office du Bac vient de publier son nouveau classement général. On prend les mêmes et on recommence.

C’est le commentaire que pourrait inspirer, à chaud, le classement général des établissements aux examens gérés par l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC) publié hier. En effet, comme à la session 2011 les dix premières places sont occupées par les établissements de l’enseignement privé. Les écoles de cet ordre ont travaillé au point qu’il faut attendre le 14e rang, pour voir émerger le premier établissement public : le lycée de Bépanda à Douala. Et comme d’habitude, les catholiques s’offrent la part du lion avec le collège Libermann (97,84 % de taux de réussite), le collège Jean Tabi (97,26%), le collège Vogt (96,35%), respectivement premier, deuxième et troisième.

Puis viennent les laïcs. Et par ordre de mérite : le collège la Conquête basé à Douala (90,04%) qui progresse, passant du cinquième rang en 2011 au quatrième à la session 2012. Suivi, à la sixième place, du collège bilingue Adonaï de Douala (79,85%). Deux autres écoles refont leur apparition dans le « Top ten » de ce classement général. Il s’agit du séminaire Saint Paul de Mbalmayo (81,67%), qui part du 57e rang au cinquième. L’IFA de Mbalmayo, huitième, était 28e à la session 2011. Trois lycées seulement apparaissent avant le 20e rang : lycée de Bépanda (71,79%), lycée bilingue de Buea (70,79%), 18e ; lycée bilingue de Down Town Bamenda (70,56%), 19e.

A l’observation, les premières analyses du palmarès de l’Office du Bac confirment la suprématie du privé catholique. Le jeu de chaises musicales, déjà constaté entre les collèges Liberman, Jean Tabi et Vogt depuis quelques éditions, se vérifie encore. De manière générale, l’on relève une augmentation non négligeable au niveau des performances. Ainsi, le collège Libermann se classe premier cette année avec 97,84% contre les 93,91% affichés par Vogt à la même place l’année dernière. De plus, le nombre d’établissements ayant franchi la barre de 50% de taux de réussite est également en croissance : 193 contre 95 en 2011. Les cinquante meilleurs établissements ont, quant à eux, pu obtenir des taux de réussite variant de 61,49% à 97,84%. Et au plan national, le taux de réussite est en hausse. Il passe de 38,50% en 2011 à 43,23%. Pour les responsables de l’Office du Bac, la forte émulation que suscite le classement des établissements amène les uns et les autres à déployer des stratégies pour s’améliorer.

© Cameroon Tribune : Yvette MBASSI-BIKELE

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau